Bien-être du corps

Grosse fatigue : que faire ? 7 astuces qui vont vous aider à retrouver la pêche

Grosse fatigue que faire

Vous êtes fatiguée, épuisée, crevée ? Le matin vous êtes « dans le pâté », après déjeuner vous avez un gros « coup de barre », le soir vous tombez de sommeil bien trop tôt ? En clair, vous avez une grosse fatigue : que faire contre ça ?

Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente

Les astuces anti-fatigue qui dépannent

Vous tombez de sommeil, là tout de suite maintenant, et vous avez besoin de vous relancer ! Voici quelques pratiques qui marchent très bien pour le tout de suite maintenant. Elles seront moins efficaces sur le long terme, on verra ça juste après, mais dans un premier temps ça va vous aider à lutter contre cette grosse fatigue. Que faire ?

Testez ceci :

Buvez un café ou un thé.

En cas de grosse fatigue, que faire ? Boire un café va vous aider

L’effet coup de fouet de la caféine du café, vous le connaissez j’en suis sûre. La caféine commence à donner un effet coup de fouet en 5 minutes après son ingestion, et sa demi-vie est de 4 à 6 heures : cela veut dire qu’elle est encore à moitié efficace 4 à 6 heures après ! Vous ferez du coup attention à ne pas en boire trop tard dans la journée, sinon votre sommeil sera de mauvaise qualité : vous mettrez du temps à vous endormir et votre sommeil sera de moins bonne qualité car il n’entrera que trop peu dans les phases profondes qui permettent la vraie récupération.

Prenez une tasse de thé pour lutter contre votre grosse fatigue

Du côté des thés, vous ne savez peut-être pas que la nature du thé et le temps d’infusion du thé jouent un rôle !

Déjà, sachez que dans les thés, le thé dit « rouge » n’est en fait pas du thé (c’est du roïbos) et ne contient donc pas d’excitant. A écarter dans notre cas de figure.

Le thé qui contient le plus de théine – l’équivalent de la caféine pour le thé – est le thé noir… sauf si vous le faîtes longtemps infuser ! Dans ce cas, tous les tanins du thé noir vont retenir la théine ! Donc pour un vrai effet coup de fouet, choisissez un thé noir et buvez le rapidement.

Après vous avez le thé vert bien sûr, très intéressant car anti-oxydant. J’aime beaucoup le matcha car il soutient l’énergie pendant plusieurs heures après son ingestion (la théine est un stimulant, contrairement à la caféine qui est un excitant). Par contre, l’effet coup de fouet est moins puissant au départ. Intéressant avant une épreuve de plusieurs heures par exemple, comme quand on passe un examen.

Le thé blanc est le thé le plus léger en théine. A favoriser en fin de journée pour ne pas trop impacter le sommeil.

Relancez votre système nerveux orthosympathique.

Lion qui approche

Le système nerveux orthosympathique, kesako ? C’est le contrepoint du système nerveux parasympathique qui nous pousse vers le sommeil. L’orthosympathique, c’est la partie de notre système nerveux qui nous permet de nous mobiliser physiquement quand un lion nous court après dans la savane. (Je suis sûre que ça vous arrive toutes les semaines ! 😀 ). L’adrénaline (et le cortisol ensuite) sont libérés dans le corps et on passe en mode « survie » : l’opposé du mode « je glisse vers le sommeil », donc !

Voici comment faire :

  • Prenez l’air, en particulier l’air frais
  • Machez un chewing-gum ou un bonbon à la menthe
  • Ecoutez une musique stimulante – genre techno, un truc speed avec un tempo rapide et entrainant.

Je me souviens de coups de barre terribles sur l’autoroute parfois, où ces astuces m’ont bien aidée le temps que je rejoigne l’aire d’autoroute suivante !

Moins facile en voiture mais très efficace dans le même genre une fois qu’on a pris le pli : faire de la respiration thoracique ! Moins connue que la respiration abdominale car justement la plupart du temps on cherche à se déstresser et s’endormir : c’est donc de respiration abdominale (ou respiration ventrale) que l’on parle partout. Vous ne la connaissez pas trop bien, la respiration thoracique ? Allez, cadeau, je vous offre la fiche de la respiration thoracique que je remets à mes consultantes au cabinet ! 🙂

Et puis bien sûr, bougez, bougez, bougez ! Allez monter des escaliers ou courir 5 minutes pour faire monter le cardio !

Frottez-vous les surrénales

Surrénales

Les surrénales, ce sont les glandes qui se trouvent juste au dessus des reins. Ce sont elles qui produisent l’adrénaline et le cortisol, les hormones du stress (comprendre « de l’état qui permet de se mobiliser »), dont on parlait juste avant.

Pour leur suggérer de « relancer la machine », une pratique simple et efficace est donc de les frictionner avec les poings.

Vous pouvez même renforcer l’effet en ajoutant 2 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire et 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre sur la zone, avant de frictionner (sauf si grossesse / allaitement, si moins de 12 ans, si problématique de santé grave ou spécifique aux huiles essentielles)

Autre possibilité : les tapoter en mettant les mains en coupelles. La position est simple : les doigts joints et un peu fléchis. Vous savez, la position de main que vous preniez quand vous étiez enfant et que vous vouliez boire de l’eau au robinet de l’école. 😉 Vous avez retrouvé la position des mains ? Super, maintenant vous pouvez vous pencher en avant, mettre les mains dans le dos, et tapoter ,tapoter, tapoter : ça doit faire un petit son creux, et ne pas faire mal, sinon c’est que votre main est trop à plat. Vous pouvez même faire des rythmes de percussions de votre musique – entraînante – préférée !

Les vraies solutions contre la grosse fatigue

Ce que je viens de vous décrire, ça marche, mais ce sont des faux amis. Car même si vous avez relancé la machine artificiellement, la fatigue de fond, l’usure du corps et de l’esprit n’ont pas disparu ! En plus, ces astuces immédiates donnent un coup de fouet sur le moment mais en vrai elles épuisent vos surrénales. Il ne faut donc pas en abuser, au risque de finir en burnout le jour où vos surrénales seront vraiment vidées de leur peps !

Je vais vous donner maintenant des pistes pour vraiment vous débarrasser de cette grosse fatigue. Que faire ? C’est tout simple, vous allez voir.

Dormez… Au bon moment !

Ok, j’enfonce une porte ouverte allez-vous me dire ? Oui et non, il y a quand même des choses à savoir, et des pièges à éviter!

Déjà il faut savoir qu’on a tous un chronotype : on a en général tendance à être soit du matin, soit du soir.

Si vous êtes du matin, apprenez le matin

Si vous êtes du matin, vous allez avoir tendance à vous lever spontanément tôt et à être en forme le matin : vous vous levez « comme les poules ».  Par contre le soir, il est normal que vous ayez sommeil tôt ! Ne cherchez pas à rester debout trop tard, allez vous coucher quand vous avez sommeil ! Et si pour des raisons familiales / sociales cela vous est difficile, coupez la poire en deux pour à la fois vous respecter et passer du temps « en société ». Faîtes en sorte qu’au moins 2 soirs dans la semaine vous puissiez vous coucher au moment où votre rythme l’appelle !

Chouette

A l’inverse si vous êtes du soir, pour vous le matin c’est plus « mode diésel » : vous avez du mal à lancer la machine – même si un impératif horaire vous fait vous lever tôt car il faut bien se lever. (C’est mon cas ! c’est juste l’enfer le matin pour moi !!). Par contre, au fur et à mesure que la journée va avancer ça va aller de mieux en mieux : vous vous dé-fatiguez à l’effort. D’ailleurs en général le soir on ne vous arrête plus : le meilleur moment pour moi pour travailler sur mon blog, c’est le soir après le dîner ! Inutile de chercher à vous coucher trop tôt, vous allez faire les 400 pas dans votre lit -si, si je vous assure 😉 Par contre, dès que vous pouvez, et encore une fois si possible au moins 2 fois dans la semaine, essayez de vous lever un peu plus tard pour avoir votre compte de sommeil!

Je vous parle de ces chronotypes pour une deuxième raison : ce qu’il faut savoir c’est que quelqu’un qui est du soir va trèèèèèèèèèèèèèès mal supporter les siestes en journée, contrairement aux personnes qui sont du matin. Bon à savoir quand on a une grosse fatigue. Que faire ? Pas forcément la sieste, donc ! Eh oui, quand on est du matin, on fait la sieste 15 ou 30 minutes et hop, les batteries sont rechargées, on redémarre. Mais quand on est du soir… c’est une autre histoire ! On part pour au moins un cycle de sommeil (1h30), et en général on se réveille vaseuse, nauséeuse, dans le pâté.. Le même état que le matin en fait ! Il faut à nouveau relancer la machine, et le train est lourd à tirer pour redémarrer !

Du coup, si vous êtes du soir, il y a quelque chose de mieux que la sieste, c’est la relaxation anti fatigue (j’en parle juste après) ! Et si vous êtes du matin, cette relaxation va vous aider aussi en vous apaisant, et en faisant disparaître les tensions nerveuses qui vous bouffent votre énergie. J’en reparle plus loin, lisez bien l’article jusqu’au bout, je vous révèle une pépite !

La relaxation anti-fatigue

Le training autogène de Schultz, vous connaissez ? A moins que vous soyez sophrologue ou relaxologue, il y a fort à parier que vous ne connaissez pas cette technique de relaxation. En plus, elle a un nom un peu compliqué à retenir : moi au cabinet, je préfère l’appeler « relaxation anti-fatigue » ! C’est plus simple mais surtout beaucoup plus parlant !

C’est une technique de relaxation qui a été conçue à la fin des années 50 par un médecin allemand, psychiatre et psychologue : Johannes Heinrich Schultz.

Avec cette technique, vous récupérez sur le plan physique en 15 minutes comme une sieste de 45 minutes, et vous vous libérerez en seulement quelques minutes de vos tensions nerveuses et de votre charge mentale qui vous plombent… et si vous faites ça au coucher, la détente amenant le sommeil, il y a de fortes chances pour que vous tombiez endormie avant la fin ! 😉 C’est une très bonne technique contre les insomnies (si cela ne suffit pas, voici d’autres astuces pour retrouver un sommeil réparateur).

Son principe très simple est de poser des intentions de poids, de chaleur, et de calme sur différentes parties du corps, choisies pour stimuler le système nerveux parasympathique (la partie de notre système nerveux qui nous permet de nous détendre).

Mettez le bon carburant dans votre moteur

Pour que votre corps fonctionne sans fatigue (et votre cerveau aussi) il faut lui mettre le carburant dont il a besoin. C’est comme une voiture !

Contre la fatigue il y a deux sortes de carburants à mettre :

  • les bons aliments dans l’assiette, en particulier ceux qui vont nourrir votre système nerveux
  • de l’oxygène : car sans lui, vos cellules ne pourront pas fabriquer l’ATP, leur carburant à elles !

Que faut-il mettre dans son assiette ?

La première chose que vous devriez idéalement connaître pour fournir à votre corps ce dont il a besoin, ce sont les pièges de l’alimentation moderne. Mais là, vous avez une grosse fatigue, c’est pour ça que vous lisez cet article, alors je vais me concentrer sur l’essentiel.

Pour avoir du tonus et de l’énergie, il faut que vous consommiez chaque jour :

  • des protéines (poissons, œufs, viande blanche, viande rouge… ou protéines végétales ! Prenez-ce qui a de plus simple par rapport à vos habitudes actuelles). Sans ça, vous n’aurez jamais le tonus musculaire pour faire ce que vous avez à faire !
  • des omega-3 : ces bonnes matières grasses sont LE carburant principal du cerveau (en plus elle font la peau douce et font mincir !)
  • des vitamines : vitamines B et C en particulier
  • des minéraux : du magnésium et du calcium en particulier

Pour les protéines, là c’est à vous de jouer, il n’y a que vous qui puissiez faire quelque chose : il faut en mettre dans votre assiette, idéalement du poisson, je ne vous le cache pas.

Les omega-3 du saumon sont bons contre la fatigue

Pour le reste vous avez deux possibilités : soit vous intégrez des aliments riches en omega-3, vitamines B et C et en minéraux dans votre alimentation (à terme, c’est ce qu’il faudrait, mais pour l’instant il faut retrouver de l’énergie), soit vous prenez des compléments alimentaires.

Dans le premier cas, les fondamentaux c’est de :

  • manger du poisson 2-3 fois par semaine (protéines et omega-3)
  • consommer des amandes / noix / noisettes / graines de courge tous les jours (protéines, omega-3, magnésium et calcium). Elles ne doivent pas être cuites / grillées : les omega-3 ne supportent pas la chaleur.
  • consommer des légumes crus (crudités) en début de repas, et des fruits crus au goûter (avec des amandes / noix / noisettes) : la cuisson détruit de nombreuses vitamines et dénaturent les minéraux
  • consommer 2 cuillers à soupe d’huile de colza / noix / noisettes tous les jours (omega-3) sur vos crudités ou votre plat une fois servi. Non chauffées, ces huiles, puisque les omega-3 ne supportent pas la chaleur !
  • consommer de préférence des céréales complètes (et bio car sinon avec l’enveloppe du grain vous allez aussi consommer les pesticides et autres produits phyto sanitaires ! ) plutôt que raffinées (minéraux) Donc pain complet, riz complet, pâtes complètes.

Si pour l’instant c’est trop compliqué pour vous, prenez les compléments alimentaires suivants :

  • Ergybase (Nutergia) : vous ferez le plein de toutes les vitamines B et minéraux nécessaires
  • Super Bio C (Solaray) : vous aurez de la vitamine C tamponnée (donc non acide) à diffusion lente (à prendre en début de journée car la vitamine C est diffusée pendant les 12 heures qui suivent)
  • Omega 3 1000 mg (Vitall +) : pour faire le plein d’omega-3 (sauf si vous êtes sous anti-coagulant / anti aggrégant plaquettaire : passez alors par l’alimentation seulement)

Comment avoir assez d’oxygène

Pour vous oxygéner, vraiment et pleinement (et non pas respirer « en surface » comme quand on est assis derrière un ordinateur toute la journée), vous avez deux possibilités :

  • Bouger ! Marchez, montez les escaliers, faîtes un sport qui vous plait… tout est bon pour respirer à pleins poumons
  • Pratiquer des temps de respiration réels, comme la cohérence cardiaque : 5 minutes, 3 fois par jour et le tour est joué !

Le top du top, la marche pleine conscience, qui associe les deux ! 10 minutes par jour seulement et du bien-être pendant plusieurs heures ensuite ! 🙂

Les plantes coup de pouce

Pour parfaire le topo, bien-sûr certaines plantes peuvent aider à retrouver de l’énergie ! Je n’en cite que les 3 plantes classiques en cas d’asthénie car en fonction de votre situation de santé, d’autres nécessitent un conseil en particulier

  • Eleuthérocoque : aussi appelé ginseng sibérien. Une super plante adaptogène qui aide à retrouver de l’énergie (à éviter si vous avez une maladie auto immune)
  • Ginseng (sauf si diabète)
  • Ortie piquante

Et puis, même si ce n’est pas une plante, je ne peux pas ne pas parler de la fameuse gelée royale ! Pas très bonne en goût, mais quelle relance de l’énergie ! Petite astuce pour faire passer le goût : mélangez-la avec du miel ou mangez-la avec une boulette de pain.

La pépite bien-être de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

Comprendre d’où vient la fatigue

Quand on a une grosse fatigue, ce n’est pas par hasard : au delà de l’éventuel problème de santé que je vous invite à écarter en interrogeant votre médecin bien sûr, s’il y a une fatigue importante, c’est qu’il y a une raison.

Et bien souvent, quand on est une femme moderne comme vous, il y a un truc, LE TRUC qui use et pèse tous les jours un peu plus lourd et qui fatigue : c’est la charge mentale. Effet de mode ? Pas du tout, au contraire, c’est un vrai phénomène de société qui se développe de plus en plus !

Femme qui jongle avec ses tâches

De nos jours, que ce soit par besoin de réalisation ou par nécessité financière, la majorité des femmes y compris des mamans travaillent : en 2020 d’après l’INSEE, 80 % des mamans travaillent.

La charge mentale des femmes est quelque chose de très réel et couvre un périmètre finalement très vaste. Les mamans en particulier sont très concernées. En effet, quand les enfants arrivent dans la vie d’une femme, les mamans jonglent entre :

  • leur travail et les soucis associés
  • les pensées qui tournent autour de la logistique ménagère (faire en sorte que le frigo soit rempli par exemple, ou que la maison soit propre),
  • la gestion de la contraception (eh oui ! Pour plus de détails, voyez ceci)
  • Et en plus
    • la logistique autour du « prendre soin » des enfants et de l’ensemble de la famille : la charge émotionnelle
    • la charge morale qui émerge souvent au moment de l’arrivée des enfants : quel monde allons nous donc leur laisser, le soucis de l’écologie et de prendre soin de notre grande maison à tous : la Terre

Alors, vrai ou pas vrai, que vous êtes fatiguée à cause de ça ?

Le « il faut penser à » et le suivi de toutes les actions qui en découlent, c’est un vrai métier ! Dans le milieu professionnel, c’est ce qu’on appelle de la gestion de projets. Mais dans le cercle familial, c’est souvent complètement transparent, et « normal » que les choses soient faites en temps et en heure, avec la qualité attendue ! C’est pourtant un vrai deuxième métier qu’il faut apprendre et mener de front.

Ce n’est pas votre métier ? Il est donc normal que certaines choses vous soient difficiles ! Par contre moi, c’est historiquement mon premier métier : je connais beaucoup astuces pour que les actions menées soient efficaces ET menées dans la sérénité ! Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir ce blog : vous y trouverez de nombreuses solutions à vos difficultés actuelles !

Je vous souhaite une bonne lecture !

🙂

Cet article bien-être anti-fatigue vous a plu ?

Dîtes-moi en commentaire si vous vous êtes reconnue dans le rôle de la personne fatiguée à cause de la charge mentale, et citez-moi un moment de charge mentale que vous êtes fatiguée de vivre encore et encore !

#madamepasdesoucis #grossefatiguequefaire #chargementale #chargementalefemme #bienetre #chargementalematernelle

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

20 commentaires

  1. Un moment de charge mentale serait quand un client demande un changement de dernière minute sur un projet qui casse toute mon organisation… Motivation à 0 et la fatigue, elle, pointe le bout de son nez…

    Article très intéressant, merci pour tous ces excellents conseils ! 🙂

  2. Bonjour, superbe article qui est complet et aborde différents aspects de notre fatigue.
    J ai appris des choses, Merci

  3. J’aime beaucoup ton article, Valérie. Complet et respectueux de la nature humaine. Merci

  4. Hello !
    Pour moi, l’astuce anti-fatigue ultime, c’est le sport ! 20 minutes par jour et ça va beaucoup mieux depuis. Et vérifier qu’il n’y a pas une carence en fer ou autre 😊

  5. En ce moment, c’est ma fille qui est super fatiguée. Elle stresse beaucoup pour son brevet. Alors, je cherche toutes les astuces pour la décontracter. Ton article va m’être très utile pour pouvoir l’aider à passer ce cap.
    Merci beaucoup

  6. Merci pour cet article complet et intéressant. J’ai essayé le training autogène de Schultz : ça fonctionne ! 🙂

  7. Merci pour tous ces conseils. Depuis que je pratique la méditation j’ai remarqué que je suis moins fatiguée. Bon, c’est peut-être aussi l’arrêt du gluten qui me donnait des douleurs atroces (fibromyalgie) ce qui est certain c’est qu’une grosse fatigue sans raison apparente est un appel de notre corps et qu’il faut chercher la raison profonde.

  8. Ah… la charge mentale. vaste problème. Merci pour cet article complet et très pratique!

  9. Article très instructif!! Pour ma part je suis plutôt diesel le matin!J’ai besoin de prendre mon temps et je commence à être productif l’après-midi et le soir. Je fais également une sieste d’1 heure après le repos pour concentrer l’essentiel de mon énergie sur mon 2nd cerveau (mon intestin).
    En tout cas un article avec de très bon conseils de Mme Pas de Soucis pour mieux gérer notre charge mental et atteindre nos objectifs.
    Un grand merci pour cela Madam-Pas-de-Soucis.

  10. Merci pour cette article. En effet, ce qui m’aide beaucoup c’est la méditation et la cohérence cardiaque. Mais mon soucis, c’est que je me lève souvent la nuit pour faire un pipi ! On dit qu’il faut moins ou plus après 18h, ce qui n’est pas évident !

  11. Oh que oui! Je me reconnais dans cette fatigue due à la charge mentale! Ce qui me fatigue le plus en ce moment? Les repas! Trouvé quoi faire à manger pour que ce soit rapide/peu cher/équilibré et que ça plaise à tout le monde!
    Bon, et puis aussi les levés à 5h20 et les couchers à 23h30 (au mieux) n’aident pas…faut vraiment que je me couche plus tôt!

  12. Ah oui, je me disais bien que le café n’était pas un vrai bon ami, quoique. En tout cas j’ai apprécié de comprendre les différences entre les thés. Merci 🙂

  13. De très bonnes astuces, je n’avais jamais eu l’idée de frotter les surrénales… A tester parce que c’est quand même la base,d es surrénales qui fonctionnent bien !

  14. merci pour cet article frais!
    cela fait du bien toutes ces conseils et astuces!

  15. Super article! Un des éléments qui accroît ma charge mentale est de penser à « que faire à manger ce midi/soir » ??!! J’ai 2 petits garçons à l’école et ici (au Maroc) je n’ai pas le service cantine. Du coup chaque fin de journée je dois trouver une idée pour le dîner et pour les boîtes lunch de mes enfants!! Merci pour les astuces anti fatigue!

  16. Bonjour,

    Merci pour tes nombreuses idées !
    Tes conseils me font penser à l’Ayurveda. Les activités, l’alimentation, etc… dépend du type de personne que l’on est.

    Si tu ne connais pas, je t’invite à y jeter un oeil, ça pourrait t’intéresser 😉

    Merci pour ton article, qui comme toujours, est super intéressant et riche en conseils !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour ton commentaire ! 🙂
      Oui, la naturopathie est l’équivalent occidental de l’Ayurveda indien et la médecine traditionnelle chinoise. Dans ces 3 disciplines, on prend en compte la personne dans sa globalité, y compris dans son hygiène de vie (au sens large du terme), et on prend en compte les caractéristiques de chacun !
      Nos approches sont donc cousines !

  17. Super article, très intéressant et complet ! Merci ! Je viens de comprendre que je suis du soir et pourquoi mes siestes à moi ne dure pas 20 min…
    Merci pour le rappel sur les vitamines, je vais m’y pencher 🙂

  18. Voilà un article intéressant, qui pointe vers : Pourquoi une grosse fatigue !
    Car en fonction de cela, on comprend mieux d’où vient cette fatigue, et on ne met pas en place les mêmes choses.
    Il est vrai qu’être du matin et du soir, à toute son importance ! Lorsque mon rythme est bien respecté, je suis du matin, et c’est aussi difficile pour moi, de voir les membres de ma famille qui sont du soir.
    Je vais tester la méthode Le training autogène de Schultz.

  19. Merci pour cet article super complet ! Je mets en pratique les conseils dès demain ! 😁
    Mention spéciale pour l’illustration de la fiche sur la respiration thoracique 😂👌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :