Bien-être du corps

Stop à la fatigue avant les règles et au syndrome pré menstruel !

syndrome pré menstruel

Tous les mois c’est pareil : les jours qui précèdent vos règles rien ne va plus ! Vous avez mal au ventre, mal au dos ? Vous vous sentez gonflée, les jambes lourdes ? Vous ressentez de la fatigue avant vos règles ? Vous êtes à fleur de peau, facilement irritable et la larme facile ?  Vous ne pouvez pas résister au sucre et au chocolat en particulier ?… Et ça continue parfois aussi les premiers jours de vos menstruations ? Bref, vous avez un syndrome pré menstruel qui vous handicape chaque mois, parfois au point de ne pas pouvoir sortir de chez vous ?

Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente les traitements naturels du syndrome pré menstruel

Le syndrome pré menstruel, c’est quoi ?

Un réel mal-être physique et mental, une vraie fatigue avant les règles

Je me souviens il y a quelques années, tous les mois je ne me reconnaissais plus à l’approche de mes règles. Je n’avais pas trop de douleurs – même si j’étais loin d’être confortable dans mon ventre, mais mon comportement était méconnaissable : je ressentais vraiment de la fatigue avant mes règles, et il ne fallait pas me regarder de travers, sinon je partais en cacahuète ! Je voyais le mal partout, je voyais tout en noir… Il y a même un jour où j’ai été à deux doigts de « claquer la porte » à mon boulot… pour me rendre compte 2 jours plus tard que ça aurait été une trèèèèèès grosse bêtise – heureusement que j’avais pas suivi ma pulsion du moment ! J’ai appris ce jour là qu’il ne faut JAMAIS prendre de décision importante dans sa vie les jours qui précèdent le début de ses règles ! 😉

Depuis, avec la naturopathie, j’ai compris d’où venait le problème, et j’ai pu me libérer de tout ce bazar dans mon corps qui me générait autant de fatigue avant mes règles – physique en mentale. Avec cet article, je souhaite vous transmettre toutes mes astuces sur ce sujet si féminin – et si tabou bien que tellement handicapant – pour que vous aussi vous soyez tellement confortable dans votre corps et votre tête que vous remarquerez à peine que vous avez vos règles !

Une histoire d’hormones

Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous, les femmes, nous sommes cycliques. C’est normal, c’est physiologique, c’est ça qui fait que les femmes ont la capacité de faire grandir un enfant dans leur ventre, un jour. C’est l’alternance des hormones féminines que produit votre hypophyse, la LH (Luteinizing Hormon) et la FSH (Follicule Stimulating Hormon), qui préparent votre corps chaque mois à concevoir un bébé.

Ce ballet hormonal doit être précis pour que chaque instrument de cette symphonie de la vie joue sa partition au bon moment. Les informations hormonales doivent arriver en temps et en heure aux oreilles des bonnes cellules, puis s’effacer au mon moment pour les autres instruments puissent à leur tour se faire entendre. Si ce n’est pas le cas, c’est la cacophonie… et  on a un syndrome pré menstruel ! En fonction des instruments qu’on entend trop ou pas assez, les symptômes ne sont pas les mêmes.  Beaucoup de choses se passent donc dans le corps : pas étonnant qu’on ressente beaucoup de fatigue avant ses règles !

Ces troubles sont malheureusement courants :  30 à 40 % des femmes en souffrent jusqu’à la pré-ménopause, et même parfois les femmes sous pilule en sont atteintes.

Voyons symptôme par symptôme comment soulager tout ça.

Vous avez mal…

… au ventre et au dos

Calmez les douleurs abdominales et dorsales

Avoir mal au ventre et dans le bas du dos au point parfois d’être obligée de se plier en deux est une souffrance pendant souvent le 1er ou 2ème jour des règles, mais cela commence aussi souvent les jours qui précèdent.

Connaissez-vous cette vidéo où on pose à des hommes une ceinture sur le ventre avec des électrodes qui provoquent une contraction intense des muscles abdominaux pour simuler les douleurs que les femmes vivent au moment des règles… et qui découvrent avec stupeur (et compassion après coup) l’intensité de cette douleur ! Quand on ne l’a pas vécu, on ne se rend pas compte de ce que ça peut être. Vous ne l’avez pas vue ? Allez, histoire de rire 5 minutes, jetez un coup d’œil avant de reprendre la lecture de l’article ! 😉

En rédigeant cet article, je viens encore de rigoler en revoyant la vidéo ! 😀

Mais trêve de plaisanterie : si vous êtes sur mon blog, c’est que vous cherchez une solution ! Je vous explique en détail dans cet article comment apaiser les douleurs de règle au ventre et au dos .

… à la poitrine

Apaisez les douleurs aux seins

Dans ce cas, le plus efficace est de prendre une bonne douche chaude et de vous masser doucement les seins

Si vous n’avez pas accès à une douche, vous avez deux autres possibilités :

  • poser une bouillotte chaude sur les seins tout simplement
  • utiliser certaines huiles essentielles (attention, pas n’importe lesquelles!). Vous allez donc appliquer sur les seins un mélange avec un peu d’huile végétale neutre (amande, sésame, pépin de raisin) où vous rajouterez un peu d’huile essentielle de lavande vraie (lavandula angustifolia, 3-4 gouttes) et d’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora, 2 gouttes), 2 – 3 fois par jour, jusqu’à disparition de la douleur. Massez doucement pour favoriser la disparition de la douleur

… à la tête

Calmez vos migraines et maux de tête

Si vous avez mal à la tête ou que vous avez des migraines autour de vos règles, il y a deux choses qui vont vous aider.

La première, c’est d’agir sur le mal de tête lui même avec des méthodes naturelles classiques. Je vous détaillerai les multiples possibilités dans un prochain article, mais voici ce que vous pouvez déjà faire.

  • Mettre une trace d’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita )sur les zones du front qui sont douloureuses. Je dis bien une trace, car c’est une huile TRES forte ! Et bien sûr vous vous laverez bien les mains tout de suite, pour ne pas risquer d’en mettre dans les yeux. Pour avoir une trace, voici ce qu’il faut faire :
    • Ouvrez le flacon d’huile essentielle
    • Posez votre index sur le bout du compte-goutte
    • Retournez le flacon en maintenant bien l’index sur le compte-goutte
    • Remettez le flacon à l’endroit et retirez votre doigt : ça y est, la trace s’y trouve !
  • Faire un temps de pédiluve avec de l’eau dont la température sera opposée à celle des pieds. En clair, prenez une bassine et remplissez-la d’eau chaude si vos pieds sont froids (ou le contraire), mettez vos pieds dans la bassine et restez 5 minutes les pieds dans l’eau

Si ça ne suffit pas, c’est qu’il faut vraiment aider le foie (« liver » en anglais) – on verra plus loin pourquoi.

La place du foie (liver) dans notre corps

En complément vous allez donc : 

  • mettre une bouillote bien chaude sur votre foie pendant 20 minutes. Pourquoi  ? Car le foie est l’organe le plus chaud du corps, car les enzymes hépatiques fonctionnent mieux à une température plus élevée que 37°C. Avec la bouillotte, les enzymes marchent mieux nativement, et le foie est « en vacances »  car il n’est plus obligé de forcer pour augmenter sa température interne.
  • si en plus vous êtes nauséeuse, respirez de l’huile essentielle de gingembre (Zingiber officinalis) : 2 gouttes sur un mouchoir à respirer.

Vous avez le cerveau  à l’envers ?

Après les douleurs, c’est le signe de syndrome pré menstruel le plus fréquent. Dans les jours qui précèdent les règles en général, on est soit très irritable, soit très déprimée (ou les deux ?… no comment). Et bien sûr souvent on ressent de la fatigue avant ses règles !

Femme de mauvaise humeur

Vous êtes fatiguée avant vos règles ?

Pas étonnant avec tout ce qui se prépare comme changements dans votre corps ! Pour un peu que vous ayez une CHARGE MENTALE importante à porter, ça peut vraiment faire beaucoup !

Faîtes attention à ne pas manger trop gras, à manger beaucoup de légumes cuits et à ne pas trop boire d’alcool pour ne pas fatiguer votre foie ! Et puis là encore, mettez une bouillote bien chaude sur votre foie pendant 20 minutes le soir. Non seulement cela va aider votre foie à mieux fonctionner, mais en plus il y a un effet cocoon et bien-être qui aide à faire disparaître la fatigue d’avant les règles.

Essayez de vous coucher à l’heure qui correspond à votre chronotype. Si vous êtes du matin, couchez-vous plutôt tôt. Si vous êtes du soir, ne cherchez pas à vous coucher comme les poules… mais ne veillez pas trop tard non plus : tout dépend ensuite de votre heure de lever ensuite ! 

Vous avez des insomnies ? Voici de supers astuces pour retrouver un bon sommeil.

Vous êtes irritable ?

Ca, ça va souvent avec la fatigue d’avant les règles ! Si vous êtes facilement agacée, en colère, stressée, je vous conseille de prendre spécifiquement deux plantes suivantes : 

Vous pouvez aussi voir quelles autres techniques naturelles, comme des techniques respiratoires, pourraient vous apaiser.

Vous êtes déprimée ?

Le coup de blues du syndrome pré menstruel peut vraiment amener à faire des bêtises ! Si vous vous sentez le moral dans les chaussettes, ou que vous voyez que vous êtes à deux doigts de prendre une décision radicale, prenez :

  • de la rhodiole
  • du safran (sauf si vous avez un traitement anxiolytique, anti-dépresseur, ou somnifère)

Vous avez les jambes lourdes ?

Contre les jambes lourdes, vous avez des choses très simples à faire : faire une douche écossaise sur vos jambes pour commencer ! Je vous dis tous dans cet article !

Vous vous ruez sur le sucre…. et le chocolat ?

La ruée sur le chocolat, classique quand on ressent de la fatigue avant ses règles

Ca, ça va avec le stress et le moral dans les chaussettes ! Eh oui, quand on est stressée et pas bien, on a besoin de choses réconfortantes… et qui font le même effet relaxant que l’apaisement produit normalement par la sérotonine, le neurotransmetteur de l’apaisement, qui est bousculé par les hormones féminines !

Donc reportez vous au paragraphe « j’ai la tête à l’envers » pour calmer le jeu, et pratiquez la technique du soupir ci dessous pour enrayer la pulsion !

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère pour lutter contre la fatigue d'avant les règles et le SPM

Bon, avec ce que je viens de vous conseiller, votre gêne actuelle et votre fatigue d’avant les règles devraient se calmer rapidement !… c’est peut-être même déjà le cas, et tant mieux ! 🙂

Mais dîtes-moi, n’aimeriez-vous pas vous en libérer vraiment de ce syndrome pré menstruel ? Je vous jure que c’est possible, et très faisable ! Moi par exemple, il a tellement disparu que j’en arrive à me faire surprendre parfois par l’arrivée de mes règles ! Et je reçois souvent au cabinet des femmes qui ont cette même demande, et qui ont le sentiment de revivre après avoir suivi les conseils qui vont suivre !

Certaines carences favorisent le syndrome pré-menstruel et la fatigue avant les règles

Eh oui, il est absolument nécessaire d’avoir certaines choses, idéalement dans votre alimentation, à défaut dans certains compléments alimentaires, pour que votre votre organisme ait tout ce qu’il faut pour fonctionner.

En particulier, il vous faut absolument :

  • des vitamines B, notamment de la B2, de la B3 et de la B6. Mangez donc régulièrement des céréales complètes (blé / riz / pâtes  / pain complets), des légumineuses (lentilles, petits pois, pois chiches, haricots blancs, pois cassés…), des œufs et des amandes. En cas de besoin, un complément alimentaire comme celui-ci va vous aider. C’est particulièrement important si vous ressentez beaucoup de fatigue avant vos règles.
  • de la vitamine D : mangez donc des œufs et des poissons gras (saumon, thon, maquereaux, sardines). Si vous n’avez pas eu des ampoules de vitamine D prescrites par le médecin, prenez de la vitamine D en gouttes un peu tous les jours à raison de 5 -10 microgrammes par jour, pendant 2 mois
  • du calcium. Ne vous ruez pas sur les produits laitiers par contre, il ne sont pas vos amis en cas de syndrome pré menstruel ! Prenez plutôt du sésame (en graines ou en purée à tartiner), des amandes, des choux, des produits de la mer. Complétez si besoin avec un complément alimentaire contenant un calcium très bio-disponible, comme un bisglycinate de calcium
  • du magnésium. Mangez donc régulièrement des amandes / noix / noisettes, des céréales complètes (encore elles) et du chocolat noir – avec modération ! En cas de besoin, là encore un bisglycinate de magnésium vous permettra de faire le plein en deux temps trois mouvement. Ce sera particulièrement pertinent si par exemple vous avez souvent des crampes, le muscle de la cuisse qui s’agite tout seul, ou la paupière qui « frétille ». Une complémentation en magnésium est très intéressante là aussi si vous ressentez beaucoup de fatigue avant vos règles.

Récupérez en quelques minutes

Vous êtes fatiguée, là tout de suite maintenant ? Contre la fatigue qui apparait avant les règles, il y a une très bonne technique de relaxation : le training autogène de Schultz !

En 15 minutes, vous allez récupérer comme une sieste de 45 minutes.

Allez-y testez : téléchargez l’enregistrement ci-dessous pour la pratiquer plus confortablement en « off line » (dans les transports par exemple), et récupérez la retranscription pour la mémoriser facilement et pouvoir la pratiquer facilement quand vous en avez besoin !

Réduisez votre charge mentale pour limiter la fatigue d’avant les règles

Fatigue avant les règles : que faire ?

Les jours qui précèdent nos règles, tout devient agaçant, usant, épuisant, surtout les petits grains de sables dans les rouages, pas vrai ? Toutes les petites phrases qu’on est obligés de dire, et redire : « tu penseras bien à… », « comment ça, il n’y a plus de lait ? tu aurais pu me le dire avant pour que j’en rachète », « oui oui, c’est bien le poisson qu’on a acheté ce midi qu’il faut préparer en premier et manger ce soir, le poisson ça se mange tout de suite, tu le sais bien ! », « il y a un pique-nique mardi dans l’école de Martin : ne mangez pas tout le jambon, pensez bien à en laisser une tranche pour son sandwich »….

Ca vous parle ? Eh oui, on en a des choses à penser quand on est une femme – en particulier si on est maman. Combien de femmes j’entends me raconter en consultation qu’elles sont épuisées de gérer toute la logistique de la maison : les courses, le rangement / le ménage, le bien-être de chacun, les RDV médicaux des enfants… tout ça en plus bien souvent d’un job qui prend du temps et de l’énergie dans la journée. Pour un peu qu’il y ait un long temps de transport, c’est le pompon !

Ce que je viens de vous décrire, c’est ce qu’on appelle la charge mentale. Ce truc là, on en est toutes atteintes, au moins en partie : c’est un véritable phénomène de société ! Une prise de conscience de quelque chose qui est là depuis longtemps, mais qu’on n’avait pas encore bien identifié.

Cette charge mentale, certains hommes la portent en partie, mais c’est quelque chose qui est la plupart du temps tout de même principalement porté par les femmes, d’autant plus qu’elles sont deux problématiques spécifiques en plus à gérer : la contraception du couple, et souvent quand les enfants arrivent une forme de charge morale sur notre responsabilité environnementale, l’écologie et la planète qu’on va laisser après nous.

Du coup, quand la CHARGE MENTALE est déjà lourde au quotidien, le bouleversement hormonal qui apparait au moment des règles est particulièrement difficile à supporter : la fatigue d’avant les règles est décuplée !

Pour que la goutte d’eau ne fasse pas déborder le vase, je vous invite donc à parcourir ce blog : vous y trouverez de nombreux conseils pratico-pratiques qui vont vous permettre de diminuer votre CHARGE MENTALE et donc votre fatigue !

Régulez vos hormones féminines pour faire disparaitre les troubles mensuels

Pour donner ce bon coup de pouce à vos ovules et votre utérus, je  vous conseille donc de suivre le petit protocole suivant pendant 2 mois :

  • De J0 à J14, c’est à dire du 1er jour de vos règles jusqu’à la moitié de votre cycle (en partant du principe que votre cycle dure 28 jours), vous prendrez chaque jour  :
    • 5 gouttes de bourgeons de framboisier dans un peu d’eau, matin et soir, hors repas  
    • 1500 mg d’huile de périlla, soit 3 gélules de ce produit, lors d’un repas. Une contre-indication cependant si vous êtes sous anti-coagulant, prenez un avis médical avant de consommer cette huile
  • De J15 à J28 c’est à dire sur votre deuxième moitié de cycle jusqu’à la veille de vos règles vous prendrez :
    • 5 gouttes de bourgeons de pommier dans un peu d’eau, matin et soir, hors repas  
    • 2000 mg par jour d’huile d’onagre, soit 2 gélules de ce produit, lors d’un repas. Une contre-indication cependant si vous êtes sous anti-coagulant, prenez un avis médical avant de consommer cette huile

Luttez contre l’hyper-oestrogénie relative, cause profonde du syndrome pré menstruel

Hou, quel nom barbare je viens de vous sortir là ! 😉 Vous êtes pas obligée de le retenir, mais vous allez surtout comprendre.

Comme je vous le disais, le syndrome pré-menstruel est souvent la conséquence d’un déséquilibre dans la prise de parole des hormones au milieu de l’orchestre du cycle reproducteur féminin. En l’occurrence, on peut avoir un syndrome pré-menstruel parce qu’on a trop d’œstrogènes, ou qu’elles sont présentes trop longtemps. C’est ce qu’on appelle une hyper-oestrogénie relative

Or pour que l’alternance se fasse bien, il faut que le foie nettoie le sang de l’hormone dont vous n’avez plus besoin ! S’il ne le fait pas et qu’on a un SPM, c’est qu’il est surchargé, engorgé, fatigué, et il faut donc le chouchouter, sinon c’est migraines avec nausées, ou boutons d’acné garantis par exemple. C’est pour ça que je vous parlais du foie plus haut ! 😉

Donc si vous avez tendance à avoir facilement de l’acné, si vous êtes facilement nauséeuse / dérangée par les odeurs fortes, si vous avez des hémorroïdes, ou si vos selles sont un peu claires, il est certainement intéressant pour vous de faire une petite cure de soutien / détox du foie, avec un complément alimentaire qui contiendrait du chardon-marie / du desmodium, et du radis noir / de l’artichaut. Celui-ci par exemple est extrêmement complet, et va en plus faciliter le transit.

Vive le bien-être !

Cet article bien-être vous a plu ?

Vous êtes libre de le partager sur les réseaux sociaux ! 😉 

#syndromepremenstruel #regles #naturopathie #madamepasdesoucis #bienetre #fatigue #fatigueavantregles #chargementale #chargementalematernelle #chargementaledesfemmes

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

16 commentaires

  1. Je ne connaissais pas la vidéo sur la douleur des règles et j’ai beaucoup ris ! Et merci pour ces tous ces conseils vraiment efficaces. Je conseille également une modification de l’alimentation pour calmer le terrain inflammatoire 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui, je suis d’accord, clairement les terrains inflammatoires décuplent les sensations de douleurs ! Je pense que je vais en faire un article dédié très bientôt !
      Merci pour ton commentaire

  2. Merci pour ce super article, je connais le mal de dos quelques jours avant les règles… ton article est plein de bons conseils.
    Je retiens la bouillotte sur le foie super idée..

    1. Valérie Lehman a dit :

      Teste mes conseils, et reviens nous dire ce que tu en auras pensé ! Tu vas voir, l’essayer c’est l’adopter ! 😉

  3. Virginie a dit :

    Merci pour cet article. De mon côté j’ai la chance de ne pas être trop gênée par le sujet, à part peut-être le besoin de sucre et de chocolat qui en effet revient cycliquement. A la lecture de l’article je me dis que je vais être plus attentive au calendrier !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je serais heureuse de savoir où en est ce besoin de sucre et de chocolat dans 2 mois, quand ces conseils seront en place ! 😉

  4. Wouah ! Je ne savais pas tout ça, et ça explique sans doute beaucoup de choses ! Merci pour cet article déculpabilisant ! J’ai beaucoup aimé les vidéos, et je me suis bien retrouvée dans les descriptions ! Moi aussi j’ai failli claquer la porte au boulot sur un coup de tête 😉 Bref, merci pour toutes ces pistes !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Au plaisir de participer à votre déculpabilisation ! 😉

  5. Merci pour cet article très intéressant et tous tes conseils. 🙏 C’est vrai que moi aussi, quelques jours avant, je suis en général assez irritable…😅 Avant je ne me préparais pas à cette période et je me demandais donc pourquoi mon caractère changeait autant, jusqu’au moment où mes règles arrivaient et où je comprenais enfin le pourquoi du comment ! Mon cycle étant très régulier, j’ai maintenant appris à m’y préparer un peu avant, à accepter que mon humeur peut potentiellement changer dans les jours à venir, à me dire que ça n’est pas grave du tout et que c’est même juste normal ! Ça m’a fait beaucoup de bien. 😊 Et pendant mes menstruations, les bouillottes, les infusions et les huiles essentielles me soulagent énormément aussi.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Si le cycle est irrégulier, le protocole de J0 à J14 et J15 à J28 va être d’une grande aide ! 🙂

  6. Oui! Top !
    La détox du foie ets importante. Pour moi, je ressens vraiment que la période pré-menstruelle et menstruelle… n’est vraiment pas le moment de consommer de l’alcool. La surcharge hormonale du foie se suffit à elle-même 😉 C’est vraiment le moment de bien dormir, et être ++ sur l’hygiène de vie. Passées les règles et quand on reprend du poil de la bête, hop! aussi, pour la chaleur et avoir un effet bouillotte via l’alimentation sans trop épicer, penser au gingembre!! c’est vraiment efficace. En thé chaud, râpé dans une sauce soja, en HE… Merci pour l’article.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour ces belles astuces ! 🙂

  7. Un grand merci pour cet article tellement riche en information indispensable pour une femme ! 🙂 Je vais tester tes différents conseils 😉 j’ai vraiment adoré le partage d’expérience avec les hommes qui découvrent les douleurs 🙂 une semaine avant les règles et pendant, je me masse 3 fois par jour le ventre avec un mélange d’huile végétale + quelques gouttes d’huile essentielle d’estragon (antispasmodique et anti inflammatoire), et je prends 2 fois par jour un comprimé neutre avec 3 gouttes d’huiles essentielles de cyprès (antispasmodique), et j’utilise aussi un spray « cycle féminin » aux fleurs de bach (pour adoucir l’humeur, car oui durant cette période il faut pas chercher les problèmes ahaha)… c’est très efficace me concernant 😀

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour ce partage ! 🙂

  8. Un super article !
    Je connaissais déjà la vidéo sur les douleurs menstruelles et la revoir m’a fait beaucoup rire !
    En tout cas, je prends note de chouchouter mon foie !

    1. Valérie Lehman - Admin a dit :

      Ravie de vous avoir fait rire… et sensibilisée au fait de prendre soin de votre foie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :