Alimentation

Haricots rouges : bienfaits et astuces pour les rendre digestes

haricots rouges bienfaits et préparation

Ah les haricots rouges ! Souvent on les aime mais on n’ose pas en manger de peur de ballonner et d’avoir des gaz… un truc bien gênant en société ! Pourtant un bon plat mexicain type Chili con carne (ou sin carne d’ailleurs), c’est gouteux et réconfortant ! C’est d’autant plus dommage que les haricots rouges sont très intéressants pour la santé. Vous voulez tout savoir sur les haricots rouges, leurs bienfaits et la bonne manière de les préparer

Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente les haricots rouges : bienfaits et préparation

Les haricots rouges : les bienfaits principaux

Les haricots rouges apportent ENORMEMENT de nutriments intéressants pour la santé, je vais me focaliser ici sur les principaux, sinon on y sera encore demain ! 😉

Les haricots rouges sont une très bonne source d’énergie

Parmi les féculents, les légumineuses sont un très bon choix, car leur index glycémique est bas. Le sucre qu’ils contiennent est donc distribué tranquillement dans l’organisme tout au long des heures qui suivent le repas. En mangeant des légumineuses, vous aurez donc de l’énergie pendant tout l’après-midi, au lieu d’avoir un gros coup de mou et une grosse fringale dans l’après-midi.

Les haricots rouges en particulier sont aussi une bonne source de protéines végétales, surtout si on les associe dans le même repas à une céréale comme du riz complet par exemple. Dans ce cas vous aurez dans votre assiette 100 % des acides aminés essentiels dont votre corps a besoin pour fabriquer vos protéines à vous, et qui vont servir à solidifier vos os, à vous muscler, à avoir une belle peau, de beaux cheveux, de beaux ongles… A titre de comparaison, les haricots rouges contiennent environ 9 % de protéines, alors qu’un yaourt n’en contient que 4 %

Avec leur faible index glycémique et leur richesse en protéines, les haricots rouges sont donc doublement rassasiants et donc particulièrement intéressants pour les personnes qui souhaitent perdre du poids.

Les haricots rouges contiennent des vitamines qui donnent la pêche

Les haricots rouges sont très intéressants pour leur richesses en vitamine B.

Ils contiennent en particulier de la vitamine B9, les fameux folates dont les femmes enceintes par exemple ont tant besoin. Cette B9 elle sert à plein de choses, mais en particulier elle sert à faire en sorte que les multiplications cellulaires se passent bien, au niveau de l’ADN en particulier qu’elle protègent en soutenant le mécanisme de méthylation. Elle limite donc le vieillissement cellulaire !

Les haricots rouges contiennent aussi de la vitamine B1, la thiamine, essentielle pour que les glucides de votre alimentation soient transformés en énergie par vos cellules…. Essentielle donc pour que VOUS ayez de l’énergie !

Les haricots rouges donnent la pêche

Les haricots rouges contiennent des minéraux

Riches en potassium et faible en sodium, les haricots rouges ont un côté diurétique qui permettent à l’organisme de se nettoyer et à la tension artérielle de diminuer. En plus, ce même potassium va aider vos muscles à bien fonctionner : idéal pour reprendre le sport sans avoir des crampes, en complément d’une eau de qualité.

Les haricots rouges sont aussi une très bonne source de fer : bon à savoir pour toute femme qui a souvent des anémies, surtout au moment de ses règles. Cet apport de fer sera d’autant plus efficace si vous apportez de la vitamine C au même repas : je pense notamment à du persil frais, qui peut faire une salade sympa en entrée avec des haricots rouges cuits et refroidis.

Pour finir sur les minéraux, sachez que les haricots rouges sont aussi riches en calcium. Bon pour le fonctionnement des muscles, mais aussi bien sûr pour la renforcer la solidité des os, sur la base de la charpente osseuse que sont les protéines. Tiens tiens, on en parlait plus haut des protéines. Finalement, les haricots rouges contiennent donc à la fois des protéines ET du calcium dont les os ont besoin ! Qui a dit qu’il fallait forcément consommer pléthore de produits laitiers pour avoir des os solides et éviter l’ostéoporose ? Pas moi, ça c’est sûr !

Soyez solide comme un roc

Les haricots rouges protègent des maladies cardio-vasculaires

Eh oui, intéressant pour toutes les personnes qui ont trop de « mauvais » cholestérol, trop de triglycérides dans le sang ou des plaques d’athéromes déposées dans les artères. Plusieurs études (1, 2 ) montrent que la consommation régulière de légumineuses permet de réduire le risque de maladies cardio-vasculaires, notamment du côté des infarctus, et ce grâce aux phytostérols qu’ils contiennent.

Electrocardiogramme

Les haricots rouges vont aider votre intestin

Une fois la problématique des ballonnements gaz gérés comme nous allons le voir, les haricots rouges et leur fibres insolubles vont faciliter votre transit ! Vous voulez vous débarrasser de votre constipation ? Les haricots rouges vont vous aider ! 🙂

En plus ces mêmes fibres vont nourrir votre flore intestinale, qui est un réel atout pour la santé ! Que ce soit pour avoir une bonne immunité ou pour être sereine, votre microbiote est votre ami ! Quel rapport avec la sérénité me demandez-vous ? Très bonne question ! En fait, pour être sereine, vous avez besoin de sérotonine, le neurotransmetteur de l’apaisement. Or cette sérotonine, elle est produite à 80-90 % par votre flore intestinale. Prenez soin de votre flore, et vous chasserez le stress, CQFD !

Comment préparer les haricots rouges pour qu’ils soient digestes ?

Après ce bon tour d’horizon de ce que les haricots rouges vont vous apporter, voici ce que vous attendez certainement avec impatience : mes 3 astuces pour bien les digérer et en profiter pleinement !

Le trempage est capital

Pour éviter que les polysaccharides de surface ne génèrent des flatulences, la première chose à faire est de prendre des haricots secs, et de bien les faire tremper . Cela demande un peu d’anticipation c’est vrai, mais vraiment les haricots en boîte « prêts à l’emploi », c’est pas digeste du tout du tout !

Quand vous avez vos haricots secs, en fonction de la sensibilité de votre intestin, comptez entre 12 et 24 heures de trempage.

Ils vont se réhydrater, du coup ils cuiront plus vite mais il seront aussi et surtout plus tendres et bien plus digestes !

Moi ce que j’aime bien faire c’est les mettre à tremper le matin pendant que je prépare le petit déjeuner, pour pouvoir les cuire le soir. Ou si je sais que je vais me lever trop tard, je mets à tremper dans le saladier en même temps que je prépare le dîner de la veille.

Il faudra aussi bien les rincer à l’eau froide après trempage, et les cuire dans une nouvelle eau.

L’algue « magique »

Pour que vos haricots rouges soient bien digestes, il y a une astuce tout simple mais très efficace : c’est le fait de mettre de l’algue Kombu dans l’eau de cuisson.

Algue kombu

C’est une algue brune déshydratée issue des rivages bretons que vous trouverez en magasin bio, souvent sous l’appellation « Kombu royal » (nom scientifique : Saccharina latissima)

Pour vous en servir rien de plus simple : il vous suffit d’en prélever une lamelle de 8-10 cm, de la rincer sous l’eau du robinet pendant quelques secondes, puis de la mettre dans la casserole d’eau avant de mettre les haricots à cuire. Elle créera avec la température d’ébullition un environnement au pH idéal En plus, elle va réduire le temps de cuisson de votre légumineuse !

En fin de cuisson, il vous suffit de la récupérer et de la jeter.

Avec elle, préparer des haricots rouges va beaucoup moins vous (faire) gonfler ! 😉

Utilisez des aromates carminatifs

Que ce soit dans l’eau de cuisson ou dans votre assiette, le fait d’ajouter des aromates carminatifs va vous permettre – par définition – de mieux digérer vos haricots rouges et autres légumineuses.

Voici les aromates en question : cumin, fenouil, cardamome, thym, romarin, estragon, basilic, coriandre, laurier

Et en plus c’est bon !

Le laurier aide à digérer les légumineuses

La bonne cuisson

Le mode de cuisson idéal selon moi c’est évidemment dans une grande casserole d’eau bouillante. Cela vous permettra de mettre votre algue kombu et / ou vos aromates carminatifs !

Comptez 3 volumes d’eau pour un volume de haricots.

Attention, ne salez votre eau de cuisson qu’à la toute fin de la cuisson, sinon 1- l’eau va mettre plus de temps à bouillir et 2- les haricots seront très (trop) fermes !

La durée de cuisson des haricots rouges dépend du temps de trempage, et de l’ajout (ou pas) de la feuille d’algue kombu.

casserole sur le gaz

Classiquement, il faut compter entre 45 minutes et 1h30. Je vous conseille de mettre déjà le minuteur pour 45 minutes, et de prélever 2-3 haricots pour voir leur fermeté. En fonction de votre « tâté » et du degré de fermeté que vous aimez, voyez si vous prolongez la cuisson ou si vous arrêtez là ! Pour une salade de haricots rouges, il vaut mieux qu’ils soient encore un peu fermes, alors que pour une purée, les avoir bien mous n’est pas un problème, au contraire.

En quoi cela va-t-il réduire votre charge mentale ?

Sur le plan du quotidien alimentaire on s’ennuie vite. Riz, pâte, riz, pâtes, patate, pâtes… Avec les légumineuses comme les haricots rouges, on varie les plaisirs sans se prendre la tête à faire des repas élaborés. Une fois cuits, les haricots rouges on peut les manger chauds dans quelque chose d’un peu mijoté comme un chili ou comme cette recette de haricots rouges au lait de coco. Mais on peu aussi les manger froids dans une salade composée… ou même dans un dessert comme ce fondant au chocolat sans gluten ni lactose, mais bien gourmand !

Et puis comme je vous le disais plus haut, les haricots rouges contiennent des vitamines et des minéraux très importants pour le bon fonctionnement de votre système nerveux ! Pour que votre cerveau puisse gérer au mieux la masse d’informations incalculables qu’il reçoit en 24h et faire le tri pour réduire la CHARGE MENTALE, il faut lui fournir dans l’assiette le carburant dont il a besoin : les haricots rouges sont bonne pioche !

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

On lit souvent comme conseil de rajouter du bicarbonate de soude par exemple dans l’eau de cuisson des haricots rouges, ou des autres légumineuses d’ailleurs. Je vous le déconseille, car le bicarbonate de soude va faire rentrer l’eau plus vite dans le haricot dans la cuisson, et cela va détruire la vitamine B1 dont on parlait plus haut !

Mon astuce pratique : cuisez plus de haricots que pour la portion du repas envisagé, les haricots rouges se conservent plusieurs jours au frigo une fois cuits. Vous pourrez servir les restes le lendemain en entrée froide, par exemple avec une salade verte et quelques grains de maïs, ou bien avec un peu de thon en boîte. Vous avez aussi l’option de faire une petite purée en mixant les haricots restants, que vous pourrez rendre plus onctueuse en ajoutant un peu de fromage blanc ou un peu d’avocat

Cet article bien-être vous a plu ?

Vous êtres libre de le partager auprès de vos amis sur les réseaux sociaux !

#madamepasdesoucis  #haricotsrouges #haricotsrougesbienfaits #naturopathie #legumineuses #ballonnements #acteurdevotresante

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

13 commentaires

  1. Merci pour cette article où j’ai appris plein de choses. Mon repas préféré est le Chili con carne. Alors maintenant je sais qu’il faut prendre des haricots secs et non en boîte, du riz complet et non du riz blanc et je dois rajouter du Kombu et des aromates carminatifs à mon eau de cuisson.

  2. Cela fait des années que je n’en ai pas mangé, pas peur des ballonnements justement ! Il faut que je réessaie avec tes bons conseils 🙂 Merci !

  3. Merci pour toutes ces infos intéressantes ! j’ignorais l’existence de cette algue ! je vais me lancer à sa recherche pour pouvoir tester 🙂

  4. Virginie V a dit :

    Je pense jamais aux haricots rouges… pourtant j’aime ça et mes enfants raffolent du chili con carne.
    Ma mère m’a toujours conseillé pour la digestion de faire bouillir les haricots blanc, lentilles… 5 min dans de l’eau froide et de jeter l’eau avant de commencer la recette. Est-ce une bonne pratique aussi ?

  5. Bonjour 😀 Vraiment, j’adore toujours lire vos articles ! Hyper complet, reprenant tous les points. Merci beaucoup.

  6. Waouw, merci pour ces informations extrêmement intéressantes ! Tu as une nouvelle abonnée !

  7. J’ai appris beaucoup de chose. Le bicarbonate qu’il ne faut pas mettre pour conserver la vitamine B1. L’algue Kombu qui permettra par la suite une meilleure digestion, et le sel qu’il est préférable de mettre en fin de cuisson pour ne pas avoir des haricots trop ferme, même après un temps de cuisson long ( ce qui était mon pb et je comprends pourquoi) !! Merci

  8. Je ne connaissais pas du tout le Kombu. Je vais essayer de cuire mes haricots rouge avec. merc pour l’astuce!

  9. Tu vas (peut-être) enfin me réconcilier avec les haricots rouges qui sont la terreur de mes intestins ! 😂 Je vais tenter cette algue, et me faire plaisir avec un bon chili sin carne

  10. Salut Valérie,

    Après lecture de ton article, je me dis qu’il faut que j’intègre plus les haricots rouges dans mon alimentation.
    Entre syndrome de l’intestin irritable, obésité modéré et qqs soucis cardiaques…le haricot rouge semble faire des miracles.

    Je sens que je vais me refaire de la pâte de haricots rouges japonais 😉

    a+

    Benoit

  11. Très intéressant, je ne connaissais pas du tout l’algue Kombu. Je testerai la prochaine fois que je ferais un bon chili ! 😀

  12. Interessant ton astuce de cuisson. J’avoue que ça fait du bien de voir qu’il y a des solutions anti-flatulance et ainsi éliminer les boites de conserves.

  13. Franchement ton article est au top, je savais pas que les haricots en conserve c’était moins digeste que les haricots secs ! Le truc de les tremper pour les rendre plus tendre je vais essayer, mais effectivement ça demande de l’organisation ! Le coup de l’algue et des aromates je savais pas, c’est super toutes ces infos ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :