Quotidien facile

Comment faire manger des poireaux aux enfants ?

Vos enfants font souvent la grimace quand vous leur servez des légumes, particulièrement des poireaux ? Du coup quand vous faites les courses, vous tournez toujours un peu autour des mêmes produits… et vous en avez assez ! Au final, vous aimeriez tout de même bien faire manger des poireaux à vos enfants ?

Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente : comment faire manger des poireaux aux enfants

« Ah non, les poireaux j’aime pas ça, j’en veux pas ! »

Cette phrase, vous l’avez entendue, et ça vous a refroidie. Parce que c’est la saison, parce que les poireaux ont de nombreuses vertus, parce que c’est pas cher, pour varier les repas, parce que vous aimez ça…. pour plein de bonnes raisons, vous avez voulu mettre du poireau au menu.

Comment faire manger des poireaux aux enfants, ou de manière générale « comment faire manger des légumes à mon fils / ma fille » c’est donc une question que me posent de nombreux parents qui viennent me voir en consultation, avec une charge mentale en veux-tu en voilà car en manque d’idées de menus qui puissent convenir à toute la famille – y compris aux enfants.

Car la préparation des repas jour après jour, c’est une vraie charge mentale ! Trouver des idées, faire les courses, préparer, ranger… c’est du boulot ! Alors ce qui aide vraiment pour se libérer de la fatigue générée par tout ça, c’est qu’on n’est pas obligée de préparer plusieurs menus parce que les un(e)s ou les autres n’aiment pas si ou ça ! Je pense qu’on est d’accord ? 😉

C’est vrai que le poireau, avec le chou-fleur et les endives (des légumes classiquement mal-aimés), cela fait partie des légumes qui « coincent » souvent – d’ailleurs en parlant de chou-fleur, je vous invite à lire aussi l’article d’Hélène, du blog La Chasse au Jeu, qui a justement travaillé sur d’autres recettes de légumes mal-aimés des enfants, pour que les repas ne virent pas au cauchemar… 

Pour en revenir à mes moutons… euh non, à mes poireaux, voici donc 4 recettes simples pour cuisiner les poireaux facilement et les faire apprécier de tous.

Première étape fondamentale : la préparation du poireau

Au magasin

Les poireaux c’est filandreux, et souvent les enfants n’aiment pas ça.

Du coup pour faire manger des poireaux à vos enfants, il sera important de choisir des poireaux bien tendres : vous prendrez donc des poireaux fins, bien longs pour avoir le maximum de blanc. Préférez donc prendre 6 grands poireaux fins que 2 ou 3 gros !

En cuisine

Ensuite pour les cuire c’est simple, vous allez les cuire « à l’anglaise » (je frime, je frime, mais c’est parce que je suis fan de Top Chef ! En clair, vous allez cuire vos poireaux dans une grande casserole d’eau salée !)

Pour commencer, vous allez donc mettre à chauffer une grande casserole d’eau. Pour que ça chauffe plus vite, l’astuce du jour : ne salez pas encore, et mettez un couvercle sur la casserole.

Pendant que ça chauffe, préparez les poireaux :

  • coupez l’extrémité verte (avec une certaine marge pour être sûre que le blanc est bien tendre), et coupez l’extrémité proche des racines.
  • à une des extrémités de votre blanc de poireau, insérez la pointe d’un couteau (qui coupe bien) jusqu’au cœur du poireau, puis faîtes glisser la lame tout du long jusqu’à l’autre extrémité : votre poireau est fendu en deux (mais pas coupé en deux, n’est-ce pas ?)
  • une fois fendu, rincez-le bien sous l’eau du robinet pour enlever le sable qui serait éventuellement coincé entre les feuilles
  • retirez aussi éventuellement la première feuille, qui est souvent plus dure que celles de dedans
  • coupez ensuite des tronçons de 12 -15 cm dans vos poireaux

Salez l’eau avec du gros sel de mer gris, puis mettez à cuire vos poireaux à feu moyen pendant 10 minutes (c’est rapide n’est-ce pas ?) , avec un couvercle sur la casserole

Quand les 10 minutes sont écoulées, prélevez vos poireaux avec une écumoire, et plongez les dans une « glaçante », un grand saladier d’eau froide, où vous pouvez ajouter quelques glaçons pour faire encore plus froid. Laissez les poireaux pendant 1-2 minutes pour arrêter la cuisson, puis retirez-les de l’eau et égouttez-les bien.

La base est prête, plus qu’à laisser libre court à votre invention de cuisinière !

Pour le vert de poireau, on en parlera plus loin : je n’aime pas gâcher les produits de Mère Nature, alors je vous proposerai une utilisation pour eux tout à l’heure.

Les recettes de poireaux que votre enfant va aimer

Recette #1 : le classique poireau – vinaigrette … mais revisité !

poireaux à la vinaigrette

C’est un grand classique, rapide à faire, le poireau-vinaigrette. Ca fait une bonne petite entrée, ou un plat froid du dimanche soir avec des restes de poulet du midi et un peu de maïs par exemple.

En fonction des enfants, il plaît plus ou moins (moi mon fils adore la version classique), mais ce plat est un incontournable, je ne peux pas ne pas le citer !

La base du poireau-vinaigrette est toute simple : 

  • Vous prenez les blancs poireaux que vous venez de cuire,
  • Vous préparez une vinaigrette 1/3 vinaigre balsamique + 1/3 huile d’olive + 1/3 huile de colza.
  • Vous servez le poireau tiède avec la vinaigrette dessus… MAIS je vous propose d’ajouter en plus dans chaque assiette une cuiller à café de gomasio (c’est du sésame grillé et salé, qui a l’avantage d’être riche en calcium par ailleurs) et une cuiller à café de germes de blé (riche en vitamines B et en magnésium) qui rajouteront un peu de texture et de saveur. Les deux se trouvent en magasin bio

Plan B si le plan A est trop classique et ne passe pas encore bien pour faire manger des poireaux aux enfants : coupez le blanc de poireaux en petites lamelles, et servez avec petits morceaux de feta ou de mozzarella, et quelques cerneaux de noix émiettés (ou du basilic si votre enfant ne peut pas manger de noix)

Plan C pour rajouter encore plus d’originalité et de distance avec le poireau-vinaigrette classique : votre poireau étant coupé dans la longueur, épongez-le bien et farcissez-le au choix :

  • avec du fromage frais aux herbes, type Tartare ou Boursin, que vous pouvez assouplir en le mélangeant avec un yaourt ou du fromage blanc – ajustez l’assaisonnement après avoir ajouté le yaourt
  • avec de l’houmous, en ajoutant quelques gouttes de citron par dessus
  • avec une sauce faite avec 1/4 de moutarde et 3/4 de pulpe de tomate (+ sel et poivre). Dans ce cas versez un petit filet d’huile (olive, noix ou colza) sur votre poireau au moment de servir

Recette #2 : les poireaux à l’indienne

C’est une petite recette qui marche très bien, à servir avec de la viande hachée (ou des lentilles beluga pour avoir un plat végétarien) et du riz basmati (1 /2 complet ou complet, idéalement) façon biryani. Un petit voyage en Inde en famille, ça vous tente ?

biryani poireaux au boeuf
biryani poireaux au boeuf
biryani poireaux végétarien
biryani poireaux végétarien
  • Prenez le poireau cuit précédemment et mettez-le dans un saladier
  • Ajoutez du lait de coco en boîte (pas trop, sinon ça va se transformer en soupe) et des épices à tandoori, puis un peu de sel et de poivre
  • Mixez le tout au pied mixer
  • Remettez à chauffer à feu doux dans une grande poêle pendant 10 minutes, avec le riz et la viande (ou les lentilles beluga) que vous aurez faits cuire au préalable.
  • Vérifiez l’assaisonnement (ajoutez éventuellement quelques feuilles de coriandre si vous aimez ça) et passez à table !

Astuce supplémentaire qui aide les enfants un peu difficiles : jouer sur le dressage, et faire quelque chose de rigolo et mignon ! Par exemple pour mon fils, j’ai pris l’emporte-pièce des bonhommes en pain d’épices de Noël pour donner une forme sympa à mon biryani, et puis j’ai mis quelques petits morceaux d’olives noires pour faire les yeux, la bouche, et les boutons du bonhomme. Ca m’a valu 8 bisous tellement c’était bon et tellement ça lui a plu comme dressage !! <3 <3 <3

dressage enfant

Recette # 3 : la purée aux poireaux

La purée et les patates, les enfants aiment ça : votre poireau va certainement mieux passer !

  • Prenez le poireau cuit et mettez le dans un saladier
  • Ajoutez 4 ou 5 pommes de terre cuites (je vous conseille de prendre des charlottes : elles sont assez universelles et font des purées lisses et onctueuses ! Astuce maison : faites-en cuire une grande quantité le WE à la vapeur avec leur peau ; elles seront prêtes à l’emploi tout au long de la semaine pour salades, purées, gratins, ou pommes de terre rissolées)
  • Mixez au pied mixer jusqu’à obtenir une texture bien lisse mais assez ferme
  • Mettez un peu de crème fraiche ou un peu de yaourt nature pour rendre la texture plus onctueuse
  • Remettez à chauffer à feu doux dans une casserole
  • Salez, poivrez, et servez la purée

Miaam

enfant qui a hâte de manger un poireau

Recette #4 : les tartelettes aux poireaux

  • Prenez une pâte feuilletée bio toute faite, et découpez des ronds de la dimension de mini moules ou de plats passant au four que vous avez
  • Mettez le four à chauffer à 210°C
  • Froncez la pâte dans les moules / plats
  • Prenez le poireau cuit et mettez le dans un saladier
  • Mixez le au pied mixer
  • Ajoutez un œuf battu dans la préparation
  • Salez, poivrez
  • Versez la préparation dans les moules
  • Ajoutez sur le dessus si vous le souhaitez du poisson (thon en boîte, saumon fumé…) ou du jambon blanc
  • Saupoudrez de gruyère râpé
  • Mettez au jour pendant 10-15 minutes (en fonction de la tailles des moules)
  • A table !

La soupe poireaux -pommes de terre

Pour cette recette qui marche bien le dimanche soir quand le midi a été un peu copieux – surtout si vous servez ça avec des petits croutons – Il vous suffit de cuisiner la partie verte du poireau qu’on a gardé tout à l’heure.

Soupe poireaux pomme de terre

Pour cela :

  • retirez l’extrémité séchée et aussi éventuellement les premières feuilles extérieures si elles sont jaunies
  • coupez le vert de poireaux en petits tronçons de 1 cm de large
  • rincez bien ces tronçons dans une essoreuse à salade pour retirer la terre, puis changez l’eau et laissez tremper 5 minutes dans cette eau propre avec un peu de vinaigre blanc dans l’eau
  • rincez une dernière fois et jetez les poireaux dans une cocotte d’eau bouillante salée (sel de mer gris)
  • rajoutez 1 cube de bouillon de légumes et quelques pommes de terre épluchées (pas trop sinon vous allez vous retrouver avec une purée !)

Laissez cuire 30 minutes si les pommes de terre étaient crues, ou 20 minutes si les pommes de terre étaient cuites préalablement, comme je le conseillais plus haut.

Mixez avec un mixer à pied.

Pour l’option gourmande, vous pouvez ajouter dans le saladier 1/2 yaourt de brebis  et des épices pour columbo.

Servez avec des croûtons de pain ( des restes  de pain que vous mettez à griller par ex tout simplement, mais que vous pouvez aussi frotter avec 1/2 goutte d’ail dont vous aurez retiré le germe)

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

Si vous voulez faire manger des poireaux à vos enfants, déjà il faut en préparer (c’est une lapalissade)  et ensuite il faut qu’ils en mangent. Le serpent se mort la queue ? Oui et non !

En fait, ce que je veux dire par là c’est que s’ils en goûtent jamais, ils vont rester sur le principe qu’ils n’aiment pas ça, et leur palais ne se formera jamais !

Les études indiquent qu’il faut présenter un aliment au moins 8 à 10 fois à un jeune enfant pour qu’il commence à l’apprécier ! 

Il faut donc que l’enfant joue le jeu de goûter… et pour ça à la maison, on a une règle, un astuce qu’on m’a transmise à l’école de mon fils et qui marche très bien : l’enfant doit manger une bouchée par année d’âge ! A deux ans, deux bouchées de l’aliment qu’il dit « ne pas aimer ». A 5 ans, 5 bouchées… et ainsi de suite. Et bien sûr, vous devez tenir bon ! Il ne doit pas passer au dessert / la suite du repas s’il n’a pas rempli son contrat. 

L’autre chose importante, c’est que l’enfant apprend par mimétisme : comment voulez-vous qu’il accepte de manger quelque chose « qu’il n’aime pas » si les adultes qui l’entourent n’en mangent pas non plus !  Il faut être congruents ! Pour faire manger des poireaux aux enfants, il faut que vous-même vous en mangiez, et que ce soit LE plat commun de la famille. Pas de repas à la carte où chacun a sa version avec que ce qu’il aime !

Pour l’anecdote, il y a 15 jours je demandais à mon fils quel était son légume préféré… et j’avoue que j’ai été surprise de l’entendre dire que c’était le chou-fleur ! Comme quoi, il ne faut pas projeter ses croyances et partir du principe que les enfants n’aimeront jamais les légumes mal-aimés !

Vive le bien-être ! 🙂

Cet article bien-être vous a plu ?

Dîtes-moi quelle recette vous allez essayer en premier, ou quelles autres idées de préparation de poireaux pour les enfants vous avez peut-être vous même !

#madamepasdesoucis #acteurdevotresante #naturopathie #cuisinermalin  #healthyfood #alimentationsaine #bienetre

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

31 commentaires

  1. Merci pour tous ces conseils. Le fait d’avoir des enfants m’a forcé à revoir totalement mon régime alimentaire, ce qui n’était pas une mauvaise chose ! (mais pour le chou-fleur, je n’ai pas pu franchir le pas 😉 La recette indienne a l’air top. Je vais l’essayer.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je vous en prie ! Bon test !

  2. Bonjour, merci pour tous ces conseils, il est vrai que le poireau fait partie des aliments un peu « audacieux » pour nos enfants. Ma fille est extrêmement difficile alors qu’elle est toute petite. J’ai du pain sur la planche !!

    1. Valérie Lehman a dit :

      La vie de parent n’est pas facile tous les jours, il est vrai !
      😀
      Heureusement qu’il y a des astuces !

  3. Merci pour ces bons conseils et les recettes car justement, mon fils n’aime pas le poireau. Tellement dommage de passer à côté de ce bon légume 😉

    1. Valérie Lehman a dit :

      C’est un plaisir !

  4. J’ai hâte de tester ta méthode de cuisson car je ne les réussi jamais 😂 !
    La recette de tarte au poireau me tente bien , ça tombe à pic je n’avais rien prévu pour ce soir… 😁

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui, c’est tout simple, et très rapide !

  5. Oui, apparemment il faut proposer mainte et mainte fois un aliment lorsqu’un enfant n’aime pas, préparer de plusieurs manières, et en règle générale il y a bien un plat qui est apprécié. Nous la soupe de poireaux pomme de terre, un délice ou la tarte au poireaux fait aussi son effet. Je n’ai jamais pensé à la purée de poireaux !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui il faut persévérer, aussi bien pour que le palais de l’enfant de forme que pour trouver la nature de préparation qui aura le plus de succès 😉

  6. Alors moi ce n’est pas pour mes enfants (je n’en ai pas), mais pour moi 😉 J’ai vraiment horreur des poireaux et j’ai l’impression d’être le seul adulte à ne pas aimer.

    Donc je me force ! Cela dit, je vais tout de même me laisser tenter par l’une de tes recettes.

    1. Valérie Lehman a dit :

      En général si ça marche pour les enfants, ça marche pour les grands !
      😉
      A tester donc !

  7. Bonjour !
    Merci pour cet article. Alors je n’ai en général pas de souci pour faire aimer les légumes à mes fils. Mais les poireaux je n’en achète jamais. Ton article m’a interpellé car ça m’a donné des idées de cuisiner ce légume. Merci!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Poireaux à tester donc ! 🙂

  8. Je ne savais pas que l’eau chauffait plus vite si il n’y a pas de sel dedans. Merci pour l’astuce! Le poireau vinaigrette, je l’ai en horreur depuis que je suis enfant (petit traumatisme!). Je vais plutôt essayer le poireau à l’indienne! Merci pour toutes c’est bonnes recettes, je file au magasin bio chercher des poireaux!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui, ajouter du sel augmente le point d’ébullition de l’eau et c’est du coup plus long.
      Bonne recette !

  9. Hello ! Merci pour ces recettes ! Ici le poireau passe plutôt bien avec les enfants, j’ai de la chance ! 😅 Ils les mangent en tarte, dans des petits chaussons aux légumes, en soupe avec pomme de terre, dans du riz sauté avec d’autres légumes, dans des crêpes, dans les nems… Par contre, je fais cuire à la vapeur pour garder plus de nutriments 😊

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour votre commentaire !
      Pour la cuisson vapeur, je la trouve effectivement intéressante sur le plan nutritionnel si on ne cuit pas trop longtemps, mais je trouve que souvent le poireau reste croquant (c’est d’ailleurs entre autres ça qui fait l’intérêt de cette cuisson), et ça passe parfois moins pour les enfants

  10. Merci pour ces belles idées! J’avoue qu’ici, je reste sur la traditionnelle flamiche. La soupe, quelle qu’elle soit, est compliquée à faire avaler! lol! La purée me tente bien! C’est déjà comme ça que j’ai réussi à intégrer des petits pois dans mon menu sans une levée de bouclier de la part de mon grand!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je ne connaissais pas cette spécialité qu’est la flamiche : merci pour cette découverte !
      🙂
      Quant à la purée, c’est vrai qu’avec des patates, tout passe bien ! 😀

  11. Très bon article! La tarte aux poireaux avec du saumon est un classique chez nous et les enfants l’adorent (on en mange facile 2 par mois). J’adore les poireaux vinaigrette encore un peu tièdes mais ca ne passe pas encore auprès des enfants… Je pense que je vais tester ta recette à l’indienne que je ne connaissais pas, ça changera un peu! Merci encore pour toutes ces astuces!

    1. Valérie Lehman a dit :

      La tarte aux poireaux au saumon, c’est vrai que c’est bon !
      Merci pour ce partage

  12. Merci bcp pour ces idées. Je vais essayer avec mes enfants 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      C’est avec plaisir !

  13. ha ha ha ! « Une bouchée par année d’âge », j’adore ! Merci pour tous ces conseils 🙂 La tarte poreaux saumon et la soupe pomme de terre poireaux marchent très bien en ce moment.

    1. Valérie Lehman a dit :

      « Une bouchée par année d’âge » ça marche super bien !!
      Merci pour ce partage !

  14. À la maison celui qui n’aime pas les poireaux c’est l’adulte (j’ai honte mais je me soigne 😇) il n’y a qu’en soupe avec les pommes de terre que ça passe 😅
    Je vais tester les recettes que je connaissais pas merci pour toutes les astuces 🙏

    1. Valérie Lehman a dit :

      😀 oui, les adultes sont de grands enfants… qui ont parfois gardé les blocages de l’enfant en eux : recettes à tester, donc !
      😉

  15. […] Lire l’article de Valérie […]

  16. Je me suis souvenue de cet article, car hier nous avons manger du poireaux-saumon en œuf cocote, un délice qui devraient plaire aux enfants !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Mmmm, j’en salive rien que d’imaginer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :