Bien-être du corps

Brûlure d’estomac : que faire ?

brûlure d'estomac que faire

Vous avez mal à l’estomac ? Vous avez une petite gastrite, du mal à digérer et mal au ventre pendant ou juste après les repas ?  Peut-être même que l’inconfort va plus haut et que vous avez des remontées acides dans la gorge, type RGO (reflux gastro-œsophagien). Ahh, la joie d’avoir une bonne vieille brûlure d’estomac… que faire dans ce cas ?

Pas de soucis, la solution est ici ! 😉

Madame Pas de Soucis vous présente : j'ai une brûlure d'estomac que faire ?

J’ai une brûlure d’estomac, que faire ? Je mange une banane, pardi !

Pour commencer quand vous n’avez rien d’autre, d’autant que c’est plutôt facile à trouver : mangez des bananes !

1er geste anti brûlure d'estomac : manger des bananes

La banane a un pouvoir alcalinisant important d’une part, et d’autre part elle va faire produire à l’estomac un mucus de protection supplémentaire. Alors quand on a une brûlure d’estomac que faire ? Manger des bananes bien sûr !

Par ailleurs, elle contient du potassium qui vous sera particulièrement bénéfique si faîtes de l’hypertension artérielle car le potassium va réguler les éventuels excès de sodium qui favorise l’hypertension (hypertension et stress qui ne vont pas aider votre estomac à se calmer). La banane et son potassium seront aussi vos alliés si vous avez tendance à avoir facilement des crampes. 

Le jus de pomme de terre

Le jus pomme de terre contre les brûlures d'estomac

Dans la catégorie alimentaire, mais moins agréable à consommer il faut le dire ( en clair, c’est vraiment pas bon) mais efficace pour apaiser l’estomac, vous avez le jus de pomme de terre.

J’ai bien dit du jus de pomme de terre crue, pas de l’eau de cuisson des patates.

Ca se trouve tout fait dans certains magasins bio ou sur les sites spécialisés en ligne : un verre au moment des troubles. Si vous avez un extracteur de jus, vous pouvez aussi le faire vous-même, avec des pommes de terre bio bien sûr ! 😉

La mélisse, LA plante à avoir dans son placard

Mélisse contre l'acidité

Beaucoup plus agréable que le jus de pomme de terre : la mélisse !

Aaaaaaah la mélisse, c’est vraiment une plante que j’adore. S’il y a bien 1 truc dont je ne pourrais plus me passer chez moi (ainsi que l’huile essentielle de lavande pour d’autres raisons), c’est elle ! 

La mélisse, c’est LE truc à avoir dans le placard de sa cuisine… et à emporter en vacances avec vous dans votre trousse à pharmacie de voyage !

Elle a énormément de vertus intéressantes.

Tout d’abord, c’est le sujet qui nous intéresse ici, elle est extrêmement efficace en première intention contre les brûlures d’estomac. Mais aussi elle permet de lutter contre les ballonnements, les gaz et les spasmes digestifs. Bref elle permet vraiment d’être confortable dans son ventre !

En plus, elle permet d’être un peu plus relax aussi : pas désagréable comme effet non ?

La mélisse je l’adore aussi car il n’y a aucune contre-indication : même les femmes enceintes peuvent en consommer (ce qui est un bon atout en fin de grossesse quand bébé appuie sur l’estomac !)

Comment consommer de la mélisse alors ? Tout simplement sous forme d’infusion, une petite tasse après chaque repas, ou bien tout au long de la journée, soit chaude soit froide comme un thé glacé. Et en plus elle est bonne avec son petit goût légèrement citronné !

La mélisse n’est cependant pas toujours facile à trouver dans les magasins… A ce jour, je n’en ai jamais trouvé en supermarché (ou alors exceptionnellement dans une tisane faite d’un mélange de plusieurs plantes). Et même dans les magasins bio il est parfois compliqué d’en trouver (ne me demandez pas pourquoi c’est pourtant un basique !). Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, vous pouvez en trouver facilement dans les magasins spécialisés en ligne 

Faîtes juste attention quand vous faîtes vos courses : j’ai parlé de mélisse, pas de réglisse ! Les mots se ressemblent mais ce ne sont pas du tout les mêmes plantes et elles n’ont pas du tout le même intérêt. 😉

Le lithothamne, l’algue anti-acidité par excellence

Le lithothamne contre l'acidité

Le lithothamne (Lithothamnium calcareum) est une petite algue rouge bien française : elle pousse au large des côtes bretonnes (aux îles Glénans en particulier. Séquence émotion : j’y ai passé pas mal de temps pendant mes vacances quand j’étais enfant ! Si vous aimez la voile est les eaux limpides – bien que froide – vous serez au bon endroit !) On la trouve aussi beaucoup en Norvège, en Irlande ou en Ecosse. Elle fait un peu penser à du corail : très riche en oligo éléments (calcium, magnésium) et très basifiante, on l’a longtemps utilisé pour rectifier le pH des terres agricoles. Aujourd’hui c’est votre acidité à vous qu’elle va aider à rééquilibrer !

Alors quand on a une brûlure d’estomac, que faire ? Simplement prendre une petite gélule de lithothamne ! Vous pouvez aussi en prendre une préventivement, avant un repas où vous savez que ça ne vous réussit pas d’habitude  et le tour est joué !

Un des pires repas pour moi côté brûlures d’estomac quand je tombe dessus en vacances, et qu’en consultation on me donne souvent comme petit-déjeuner type  : le petit déjeuner dit « continental » comme on dit dans les hôtels !  Café, jus d’orange ou kiwi, pain blanc avec miel / confiture ou viennoiserie, et yaourt… le combo de tout ce qu’il y de pire pour l’acidité et l’idéal pour déclencher des aigreurs d’estomac dans les minutes qui suivent… Vous aussi c’est votre petit-déjeuner type ? Je ne vous jette pas la pierre, c’est ce que font la plupart des gens qui viennent me voir en consultation avec un terrain acidifié (j’en parlerai plus loin de cette histoire d’acide). Ils sont surpris quand je leur dit que ça ne leur convient pas car ils pensent sincèrement bien faire… mais quand il jouent le jeu de de changer leur petit-déjeuner comme je leur conseille (vous trouverez une super recette de petit-déjeuner plus bas), ils retrouvent très rapidement un vrai confort digestif !

Le bourgeon de figuier : LE bourgeon de l’estomac

Autre possibilité pour lutter contre les brûlures d’estomac : le bourgeon de figuier.

Contre la brûlure d'estomac que faire ? Prendre du bourgeon de figuier

Il stimule le bon fonctionnement de l’estomac mais l’aide aussi à cicatriser, ainsi que l’intestin. Il lutte aussi contre la baisse de moral et apaise le stress… des éléments qui font qu’on va moins manger des aliments « de réconfort » qui en général ne réussissent pas trop à l’estomac… comme de l’alcool, des produits gras, ou très sucrés.

Quelques gouttes de bourgeon de figuier dans un verre d’eau (5 à 15 en général) avant chaque repas ou au moment où vous ressentez les brûlures d’estomac et vous devriez ressentir un mieux être assez rapidement.

Le gel d’aloe vera

L'aloe vera va aider la muqueuse de l'estomac à cicatriser

Parmi les produits les plus cicatrisants de la peau, et par extension des muqueuses, il y a l’aloe vera. Alors il faut faire attention aux quantités, et à la partie du produit proposé (jus, gel, fruit entier…) car on peut vite avoir une bonne diarrhée. Et puis il faut bien lire les étiquettes des produits que vous achetez car certains sont prévus pour être ingérés (il doivent être dépourvus d’aloïne, qui est un composé laxatif naturel), alors que d’autres sont prévus uniquement pour une utilisation externe !

Très bon anti inflammatoire, il va apaiser le feu de votre estomac. Anti infectieux, il va aider à lutter éventuellement contre une prolifération bactérienne ou fongique inadaptée au niveau du tube digestif.

Comment en consommer ? Quelques millilitres (10 ml au début, à augmenter jusque 30 ml max si l’effet n’est pas suffisant avec 10 ml) de gel d’aloe vera à boire au moment des troubles, ou avant les repas « à risque ».

Attention cependant  : il faut éviter d’en consommer pendant une grossesse, d’en donner aux enfants, ou d’en utiliser en cas de maladie intestinale sévère type rectocolite hémorragique.

Le miel de manuka

le miel de manuka à la rescousse

Le miel de manuka n’est pas donné…  mais si rien de ce que j’ai cité précédemment ne fait effet, ça vaut le coup d’investir dedans ! Il est en effet très efficace pour soulager les symptômes des gastrites et le RGO car il a de grandes propriétés anti inflammatoires et antiseptiques qui soulagent les douleurs d’estomac. 

Le miel de manuka est certainement un des plus chers du monde. Déjà, il est produit en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la collecte par les abeilles est très courte car la floraison du manuka ne dure que 6 semaines ! Ceci explique cela…

Il existe de nombreuses « versions » pour le miel de manuka, chacune identifiée par un indice dit « IAA » (pour Indice d’Activité Antimicrobienne, traduction française de l’anglais NPA : Non-Peroxyde Activity), ou l’indice UMF (pour Unique Manuka Factor). Plus l’indice IAA / UMF est élevé, plus il y a de méthylglyoxal  (ou MGO) dans le miel, ce qui veut dire qu’il a une activité plus forte, en particulier un pouvoir antibactérien plus fort

Pour notre problème d’estomac, on n’a pas besoin d’avoir un pouvoir antibactérien de folie, ce qui nous intéresse c’est plus son côté cicatrisant. Prenez-donc un IAA de 5 pour commencer  : 1 petite cuiller à café trois fois par jour pendant 3-4 jours devraient suffire.

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

Voilà on a fait le tour des petites astuces qui soulagent… mais si ça vous arrive souvent cette histoire, c’est qu’il y a quelque chose de présent régulièrement dans votre vie actuelle, qui génère ces crises récurrentes ! Regardons donc quelles sont les éventuelles causes de la récurrence de la brûlure d’estomac : que faire dans ce cas ? 

Le stress joue un rôle dans l’apparition des brûlures d’estomac

La première possibilité c’est que vous êtes sous l’emprise du stress. Le lien entre stress chronique et maux de ventre est bien connu de nos jours, en particulier sur les problèmes stomachaux.

Alors si vous vous demandez quoi faire pour que les brûlures d’estomac ne reviennent pas, je vous invite à apaiser votre stress, soit en pratiquant des temps de cohérence cardiaque,  soit en faisant de la méditation pleine conscience, soit en allant vous défouler en faisant une bonne séance de sport, soit en faisant hopono’pono lorsque vous découvrez une « tuile » dans votre quotidien. 

Votre terrain est probablement acidifié

En naturopathie, on dit que la maladie a deux grandes causes possibles et que l’une des deux, c’est un terrain acidifié. Comme je l’évoquais dans mon article qui expliquait comment arrêter le café (article que je vous invite à lire car dans votre cas le  café n’est pas indiqué non plus !), un organisme acidifié peut amener divers inconforts physiques et psychiques récurrents. Si vous avez des brûlures d’estomac ou du RGO, il y a 95 % de chances que ce soit votre cas aussi.

Que faire alors pour éviter que vos maux d’estomac ne reviennent ? Déjà il faut éviter les aliments les plus acides (agrumes, kiwi, ananas, café) et acidifiants (tomate cuite, céréales raffinées, laitages) pour les remplacer par des aliments plus alcalinisants.

Quels aliments du coup ? Déjà, la banane et la pomme de terre seront vos amis vous l’aurez compris, ainsi que la patate douce. Pour le reste, le mieux est d’aller voir un naturopathe bien formé pour qu’il puisse vous donner une liste exhaustive des aliments à rendre plus exceptionnels et aussi (et surtout) des alternatives alimentaires…

Pour le petit-déjeuner, comme promis plus haut voici une proposition d’alternative de repas qui a beaucoup de succès auprès de toutes les personnes à qui j’en parle ! 🙂

Petit-déjeuner bis  : un bol de céréales torréfiées en boisson chaude  ou un thé vert + jus de pomme (qu’on peut diluer à 50 % dans de l’eau, ce qui sera moins sucré et plus désaltérant) + du muesli maison que vous aurez préparé comme suit, et dont vous prendrez 80 g environ et auquel vous ajouterez un lait végétal (lait de riz / d’amande / de noisettes / d’épeautre ou un mélange – moi mon préféré c’est le mélange riz-épeautre-noisettes)

Voici la recette de mon muesli maison :

  • 500 g de flocon d’avoine complets / de flocons de riz complet bio
  • 100 g de raisins secs / baies de goji / banane séchée (sinon vous pouvez aussi rajouter des dattes / figues sèches au dernier moment – mais pas avant sinon ça va coller partout dans le bocal)
  • 150 g d’amandes effilées
  • 150 g de chocolat à pâtisser, coupé grossièrement en morceaux
  • éventuellement 15 g de sucre complet si nécessaire

Vive le bien-être ! 🙂

Pour terminer

En cas de doute, ou si vous avez d’autres signes associés comme de la fièvre, une sensation de malaise, des vomissements, que vous crachez du sang, demandez bien sûr l’avis de votre médecin !

Cet article bien-être vous a plu ?

Dîtes-moi en commentaire si les brûlures d’estomac c’est une gêne que vous vivez souvent vous aussi, et quels sont vos trucs à vous pour les soulager !

#madamepasdesoucis #bruluredestomac #gastrite #RGO #bruluredestomacquefaire #bienetre

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

22 commentaires

  1. Merci pour cet article ! Mon choix ira sans hésitation au bourgeon de figuier ! J’aime bien la gemmothérapie que j’utilise aussi dans ma pratique professionnelle 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je l’adore aussi ! 🙂

  2. Merci Valérie, cool de voir que ces méthodes sont naturelles ! Merci dame nature

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis heureuse de vous avoir fait découvrir ça !

  3. Hello Valérie ! 👋

    On ne connaissait pas du tout le jus de pomme de terre, il faudra vraiment qu’on essaie ça !

    De notre côté, ce ne sont pas vraiment des brûlures d’estomac, mais des crampes.

    Elles apparaissent en général après des repas « gras » style pizzas et autres 🤷‍♂️

    1. Valérie Lehman a dit :

      En cas de crampes lié à la digestion des repas lourds, vous pouvez tester la verveine en infusion qui va soulager la lourdeur digestive en partie.. mais surtout testez le fameux bourgeon de figuier ! 😉

  4. Je viens de lire cet article en mangeant une banane! Il va falloir que je me réconcilie avec la mélisse, surtout que j’en ai plein dans mon jardin. Mon mal d’estomac me donne surtout un manque d’appétit.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Super pour la banane ! 😉
      Si le mal d’estomac donne un manque d’appétit, je vous suggère vivement de tester le bourgeon de figuier !
      🙂

    2. Bonjour!

      Merci pour ce chouette article sur un sujet qui touche énormément de personnes.

      Je ne peux m’empêcher d’allonger un peu la liste de plantes qu’on utilise en phytothérapie 🙂

      Pour les douleurs d’estomac qui causent un manque d’appétit, les plantes « toniques amer » sont un must.
      En cas d ‘ »anorexie » légère liée à des maux d’estomac, partir par exemple sur un extrait fluide de gentiane jaune, combiné avec infusion de camomille romaine / petite centaurée / réglisse (pour le goût et la sucrosité naturelle qui va contrebalancer l’amertume légère des deux premières plantes). 20’ avant les repas.

      Du coup je mentionne au passage que la réglisse, qui n’est pas de la mélisse donc, (! 🙂 ) est une cicatrisante gastrique hors pair! top pour toutes les inflammations gastriques du coup. A prendre pas plus longtemps que 6 semaines et à éviter pour les cardiaques et les hypertendus.

      Les plantes relaxantes du système nerveux comme la verveine officinale (ce n’est pas la verveine citronnée qu’on connaît bien, attention 😉 ), le millepertuis perforé et la passiflore seront aussi très indiquées pour les causes mentales et nerveuses de maux gastriques.

      Virginie de wHoUman, blog dédié à la phytothérapie et le Kobido, et les pathologies inflammatoires (cutanées surtout)

      1. Valérie Lehman a dit :

        Merci pour ce commentaire précis ! 🙂
        De mon côté, la réglisse je l’aime plutôt pour relancer le cortisol et donc retrouver de l’énergie après les épisodes de burnout (qui est un épuisement glandulaire, du cortisol en particulier, j’en parlerai dans un futur article). Pour les personnes stressées, même en cas de problème d’estomac, je préfère donc l’écarter (même si j’adore son goût et qu’elle a des vertus cicatrisantes).
        En tous cas pour les personnes qui ont des problèmes d’hypertension il vaut mieux l’éviter, à moins de s’être assurée au préalable que la réglisse a été déglycyrrhizinée.
        Quant au millepertuis, attention à sa dimension photo-sensibilisante et à sa capacité à changer la vitesse à laquelle les médicaments agissent au risque de les rendre inefficaces – y compris la pilule contraceptive !

  5. La banane est ma meilleure amie ! J’avoue j’en consomme un peu moins ces dernières temps pourtant j’adore ! Je ne connaissais pas du tout la melisse je vais m’en procurais ! Car franchement les brûlures d’estomac c’est l’horreur ! Ça et les uvéites c’est mon pire cauchemar !
    Merci pour toutes ces astuces 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Travaillez l’acidité de votre organisme : dans les deux cas, cela devrait s’arranger !

  6. Merci pour cet article intéressant, j’ai appris pleins de choses. Une petite question, il me semble que le fait de manger trop gras, surtout en soirée, favorise également les remontés acides et les aigreurs d’estomac?

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour votre commentaire !
      Pour répondre à votre question, ça dépend de quel gras on parle : les graisses saturées (fromage, beurre, crème fraiche, viandes grasses…) sont pro inflammatoires et peuvent donc effectivement sur un estomac sensible créer des douleurs.
      Les omega-3 en revanche sont anti-inflammatoires, et vont plutôt apaiser le feu des muqueuses : pas de problèmes si on en mange le soir !

  7. Ma technique était d’attendre que ça passe ^^
    Du coup je suis bien content d’avoir des solutions à tester ^^

    1. Valérie Lehman a dit :

      🙂
      Heureuse de vous suggérer ces pistes !

  8. Bonjour,
    merci pour cet article. c’est claire que c’est vraiment désagréable d’avoir des remontées acides.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je vous en prie, merci à vous pour votre commentaire !

  9. J’adore la banane! Mais ma curiosité a été piquée par les autres solutions: notamment le bourgeon de figuier et le lithothamne. Je teste, et j’essaierai de repasser par ici donner mon ressenti!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis heureuse de vous avoir donné de nouvelles pistes ! Avec plaisir pour connaître le résultat de vos tests !

  10. Merci pour tous ces conseils ! Les bananes sont très efficaces quand elles sont bien mûres (elles sont plus digestes) 🍌 😉 L’Aloé Vera en complément alimentaire est vraiment un très bon complément nutritif que j’utilise durant certaines périodes.
    En tout cas, gardons en tête qu’il est essentiel d’avoir un terrain alcalin (comme diraient les naturopathes 😉 ). Valérie que penses-tu du gingembre et du citron (alcalin) ? 😀

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui, j’aime bien l’aloe vera aussi !
      Le gingembre, sur le papier est supposé apaiser les muqueuses inflammatoires… Mais à titre personnel ce n’est pas ce que mon corps m’a dit quand j’ai testé ! Je suis donc en point d’interrogation sur le gingembre, et je préfère dans le doute ne pas le conseiller.
      Quant au citron… ah le sujet du citron… en fait pour les naturopathes, le citron peut être acidifiant ou alcalinisant en fonction de la constitution hippocratique des gens d’une part, et de leur vitalité de l’autre.
      Les sanguins et les bilieux sont des constitutions qui peuvent dans une certaine mesure métaboliser les citrates du citron pour les rendre alcalins, les lymphatiques et les nerveux ne le peuvent pas.
      Si la vitalité est basse, aucun des 4 profils n’y arrivera.
      Du coup, pour les personnes qui ne savent pas dans quel cas de figure elles sont, je préfère recommander d’éviter le citron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :