Quotidien facile

10 astuces pour gagner du temps en cuisine

Comment gagner du temps en cuisine

Vous avez des journées chargées et peu de temps à passer en cuisine… pourtant vous voulez manger sainement ? Pas de soucis, la solution est ici ! Voici 10 astuces qui vont vous permettre de gagner du temps en cuisine et réduire votre charge mentale tout en prenant soin de vous et de votre famille !

Madame Pas de Soucis vous présente les astuces pour gagner du temps en cuisine

Gagnez du temps lors de la préparation concrète des repas

N’essayez pas de faire comme dans Top Chef !

L’erreur que je vois le plus souvent, c’est de se mettre la pression pour faire comme dans les restaurants, et d’avoir des repas trop élaborés.

Je me souviens d’une collègue chef de projet qui me disait il y a quelques années qu’en rentrant des journées bien remplies qu’elle faisait déjà il fallait qu’elle se colle au fourneaux car son mari et ses deux fils se mettaient les pieds sous la table et trouvaient normal d’avoir chaque soir un repas avec entrée élaborée (friands, samoussa…), plat en sauce et dessert type pâtisserie maison !

Lachez-prise et faites simple pour ne pas passer des heures en cuisine

Le WE si vous avez le temps et que vous aimez ça, ok. Mais dans le quotidien, NON ! Ce n’est ni une alimentation physiologique, ni une pression à vous mettre jour après jour !

Lâchez-prise, et faîtes simple ! Comment ? Je vais vous donner de nombreuses astuces ici.

Suivez le « chemin critique »

En gestion de projet – mon ancien métier – quand on veut éviter de terminer en retard un projet, on surveille les tâches qui sont dans le « chemin critique ». C’est quoi ce truc ? Tout simplement les tâches qui sont nécessaires MAIS qui prennent du temps à être réalisées et donc dont la durée conditionne la durée du projet.

Vous voulez que votre repas soit prêt au plus vite ? Commencez donc par ce qui est le plus long à préparer. C’est en général la cuisson et en particulier la cuisson de l’élément le plus long à cuire qu’il faut faire en premier. Pendant que ça cuit, profitez des temps morts pour préparer la suite ou ranger la cuisine au fur et à mesure.

Nettoyez au fur et à mesure que vous cuisinez

Par exemple, les patates, il faut compter bien 35 minutes de cuisson à la vapeur, c’est bon mais c’est long ! Commencez par faire chauffer l’eau de vos pommes de terre, pendant ce temps-là lavez les patates, puis dès que ça bout mettez les pommes de terre en cuisson. Quand c’est fait, occupez-vous des haricots verts (voyez comment faire juste après). Pendant qu’ils cuisent préparez l’entrée. Vous finirez avec votre onglet de bœuf qui nécessite une poêle chaude et une cuisson rapide – surtout si vous l’aimez saignant.

Pour gagner du temps en cuisine, réduisez au max votre corvée d’épluchage

Il y a 3 catégories d’aliments qui sont souvent épluchés alors que 1 – c’est fort dommage d’un point de vue nutritionnel car c’est dans la peau que se trouvent quasiment toutes les vitamines et 2- on peut gagner du temps en cuisine en s’affranchissant de ça :

  • Les carottes : il suffit de les brosser sous l’eau du robinet avec une brosse à légumes et c’est tout !
  • les pommes (sauf les canadas qui ont une peau trop épaisse pour que ce soit agréable en bouche)
  • les concombres

Bien sûr pour que ce soit bon pour la santé, vous les prendrez bio, sinon en même temps que les vitamines ce sont tous les pesticides et hormones de maturation que vous allez manger avec la peau !

Pour gagner du temps en cuisine, évitez d'éplucher vos aliments

Dans la catégorie « je gagne du temps en cuisine en simplifiant l’épluchage », sachez que la courge butternut peut aussi tout à fait garder sa peau pour être cuite en soupe….

Et puis bien sûr pensez aux surgelés pour les haricots verts, qui sont déjà équeutés et restent riches en micro-nutriments – alors que les haricots verts en conserve n’ont quasiment plus de vitamines…

Dernière astuce pour l’épluchage des pommes de terre : épluchez-les une fois cuites ! Il vous suffit de les éplucher sous l’eau du robinet qui coule, la peau se détache alors toute seule.

Réduisez le temps de cuisson

Pour gagner du temps en cuisine, il y a des astuces très simples pour que la cuisson aille plus vite. Pour les cuissons à l’eau voici deux astuces à connaître :

  • faites chauffer d’abord l’eau à la bouilloire
  • attendez que l’eau boue pour y mettre votre sel de cuisson

Pour toutes les cuissons bien sûr, vous mettrez un couvercle sur votre casserole / votre poêle pour que la montée en température se fasse plus vite (vous retirerez ensuite le couvercle si vous voulez garder du croustillant / que le jus de cuisson s’évapore).

Couvrez vos casseroles pour qu'elles chauffent plus vite

Vous pouvez aussi bien-sûr cuire à la cocotte-minute, mais pour le coup il ne va pas rester grand chose en vitamines avec cette cuisson haute pression.

Pour les légumineuses et les choux, vous pouvez mettre une feuille d’algue Kombu dans l’eau de cuisson pour rendre l’aliment digeste : cela va réduire le temps de cuisson MAIS AUSSI en plus cela rendra l’aliment plus digeste ! Chez nous, aucun problème à manger des haricots rouges et donc faire des bons chilis con / sin carne ! 😉

Cuisez… ou pas !

Pour gagner du temps en cuisine, il est intéressant de réduire le temps de cuisson on vient de le voir… mais pour aller plus loin, pensez aussi à ne pas cuire 😉 Je précise ma pensée : bien sûr vous pouvez manger cru (d’ailleurs vous DEVRIEZ aussi manger des légumes et des fruits crus tous les jours. Manger uniquement des aliments cuits est la deuxième erreur santé la plus fréquente).

Mangez cru  - ou presque - vous fera gagner du temps

Mais vous pouvez aussi :

  • manger des « cuidités », c’est à dire des aliments qui ne sont plus vraiment crus mais qui ne sont pas tout à fait cuits non plus. Par exemple des blancs de poireaux que vous auriez mis à cuire à l’eau bouillante salée pendant 7 ou 8 minutes au lieu de 10. Cela permet d’avoir à la fois les avantages du cru ET du cuit…. et vous gagnez du temps en cuisine puisque le temps de cuisson est plus court !
  • tout simplement cuire en plus grande quantité vos aliments séparément, pour avoir des « restes » pour le lendemain que vous n’avez plus qu’à réchauffer vite fait. C’est ce que j’appelle le « batch preparing » (par opposition au « batch cooking » qui suppose de passer des heures en cuisine pour faire à l’avance des tas de préparations culinaires bien trop élaborées pour la santé et très consommatrices en temps et en énergie dans leur préparation !). Le « batch preparing » c’est tout simplement le fait de cuire les aliments séparément et en grande quantité. Les avantages sont nombreux. Vous avez de quoi manger pour le lendemain avec un effort minime puisque vous n’avez plus qu’à réchauffer vite fait. Vous n’avez à faire qu’une seule fois l’effort de nettoyage des ustensiles de cuisine / de votre plan de travail. Vous ajustez jour après jour vos repas en fonction de vos envies et de votre appétit, en associant les « restes » plus ou moins ensemble. Ex : vous pouvez cuire le dimanche d’un côté des courgettes, de l’autre des poivrons, et à coté des aubergines. Peut-être que le dimanche vous ferez une ratatouille de tout ça. Mais le lundi soir soir venu, vous serez peut-être heureuse d’avoir juste des courgettes avec de l’ail, le mardi des poivrons tout seul, et le mercredi courgettes + poivrons réassociées dans une croquette de légumes par exemple.

Ayez toujours un coup d’avance dans vos cuissons

Quitte à être devant vos fourneaux pour un repas, un bonne astuce est de toujours avoir une casserole ou une poêle en train de faire cuire une partie du repas suivant. C’est particulièrement intéressant pour les cuissons longues comme le riz complet ou les pommes de terre. Une fois que c’est cuit, vous mettez l’aliment au frigo dans une boîte, et au repas suivant, vous n’avez plus qu’à faire réchauffer en quelques minutes !

Nettoyez au fur et à mesure pour gagner du temps en cuisine

Ce qui prend du temps quand on fait la cuisine, c’est pour beaucoup de faire la vaisselle et ranger. Si vous attendez la fin des préparatifs du repas, voire la fin du repas, pour remettre de l’ordre, vous n’êtes pas couchée ! Profitez-donc des moments de calme dans la cuisson (vous attendez que l’eau boue par exe) / la préparation des repas (la pâte doit reposer ou lever) pour mettre un petit coup de propre.

Lavez votre passoire tout de suite pour gagner du temps ensuite

C’est particulièrement vrai pour trois ustensiles dont il faut vraiment s’occuper tout de suite pour gagner du temps :

  • la passoire : il faut vraiment la passer sous l’eau du robinet JUSTE APRES avoir égouttés les pâtes par exemple
  • le fouet : rien de plus agaçant que de devoir décoller de la pâtes séchée dans les fils du fouet
  • le robot mixer : comme pour la passoire, les aliments se coincent partout et se dessèchent !

J’ai 5 minutes devant moi, je fais quoi à manger ?

Vous êtes vraiment à l’arrache aujourd’hui ? Ca m’arrive aussi parfois ! Voici ce qu’il faut avoir toujours dans son placard (et qu’avec un peu de chance vous avez déjà chez vous pour vous dépanner tout de suite). Ce petit assemblage est plutôt physiologique et dépanne bien :

  • En protéines : un oeuf coque (3-4 minutes dans l’eau bouillante. Vous arrêterez la cuisson en plongeant l’oeuf dans un bol d’eau froide), ou une boîte de thon
  • En féculent : du couscous complet (oui complet, c’est un féculent plus physiologique)
  • En légumes : une boîte de haricots verts (mieux que pas de légumes du tout)
  • En sauce pour lier tout ça : une boîte de pulpe de tomates et de l’ail en poudre / sel / poivre pour assaisonner.
  • En dessert : une mini compote, ou mieux si vous en avez en stock (comme ça se garde bien) : une pomme.

Gagnez du temps en cuisine… en optimisant votre organisation de cuisine !

Eh oui, pour gagner du temps en cuisine il ne s’agit pas que vouloir faire vite, il faut travailler efficacement dans sa cuisine ! Et pour ça il y a quelques petites choses à vérifier.

Votre cuisine est-elle utilisable facilement ou encombrée ?

Si votre plan de travail est déjà occupé par tout un tas d’aliments ou de papier, vous allez perdre du temps à déplacer tout ça à chaque fois que vous cuisinez ! Si besoin est, il vous faut désencombrer votre cuisine.

Désencombrez votre cuisine

De même, vos placards doivent être organisés : regroupez les produits de même nature ensemble (le riz avec les pâtes ; la farine avec la levure ; les conserves ensemble…). Si besoin est, installez des demi-étagères dans les placards de votre cuisine !

Vérifiez l’organisation de votre plan de travail

Pour travailler efficacement, il faut que les ustensiles et appareils dont vous vous servez le plus soient à portée de main.

Moi j’ai par exemple un grand mug où sont rangées toutes mes spatules et louches (le manche est plongé dans le mug). Et mes couteaux de cuisine sont rangés dans un tiroir qui est juste sous le plan de travail où je découpe les aliments (tiroir qui est lui-même juste au dessus de celui où se trouve la planche à découper). De même, mon pied mixer est dans le placard juste au dessus du plan de travail, prêt à me faire des bonnes soupes ou purées.

Puisqu’on parle de plan de travail, réfléchissez à la manière dont vous posez vos récipients quand vous cuisinez pour limitez les situations où vous lâchez vos ustensiles, pour éviter les erreurs « d’aiguillages », et sans risque de vous blesser bien sûr. Moi qui suis droitière, quand je prépare des radis par exemple, je mets une petite planche à découper et un petit couteau face à moi. A gauche de la planche, je pose le saladier plein d’eau où trempent mes radis. Et devant moi, au delà de la planche à découper, je mets le bol où terminent mes radis équeutés. Comme ça, je prends le radis à gauche, je l’égoutte, je le mets face à moi sur la planche et je coupe l’extrémité avec mon couteau dans la main droite, puis une fois coupé je pose le radis dans le bol devant moi. Je ne lâche donc jamais le couteau de ma main droite, et le geste de la main gauche est optimisé et sans effort. Ca va sans dire… mais ça va mieux en le disant !

Ayez la bonne tenue

Quand on veut gagner du temps en cuisine, il faut pouvoir travailler vite. Cela veut dire trois choses :

Mettez la bonne tenue pour cuisiner
  • Vous devez avoir un tablier sinon soit vous allez vous tâcher et perdre du temps à retirer les tâches, soit vous allez chercher à éviter de vous tâcher et vous allez ralentir
  • Vous devez avoir des manches courtes… car il n’y a rien de plus désagréable que de laver de la vaisselle ou des aliments dans l’évier et d’avoir les manches trempées ! Vous sentez le tissus froid et mouillé qui colle au dessus du poignet ?? Beurk !
  • Vous devez avoir un essuie-main accroché à la ceinture de votre tablier. A tout moment vous devez pouvoir vous essuyer les mains sans courir après le torchon à main qui est derrière vous… ah non zut il n’est pas là ?? Je l’ai laissé où ? (regard qui parcourt la cuisine) Aaaah mais mince je l’avais il y a deux secondes…. Au final, vous vous souvenez que vous l’aviez en main quand vous avez apporté le bol de radis à table dans la salle à manger et vous perdez du temps à retourner dans l’autre pièce le chercher, pendant que votre casserole brûle car vos mains mouillées n’ont pas pu baisser le feu de votre plaque à induction qui a un système tactile qui ne sent pas quand on veut baisser le feu alors qu’on a les mains mouillées (c’est du vécu pour moi !… et vous, rassurez-moi, ça vous arrive aussi ??)

En quoi cela va-t-il réduire votre charge mentale ?

Tout simplement parce que votre quotidien va être allégé et facilité ! On mange en général 3 fois par jour (4 si on prend un goûter), 7 jours par semaine. Ce sont donc entre 21 et 28 moments chaque semaine qui nécessitent une organisation, une logistique… et du temps !

En faisant simple, vous allez alléger votre charge mentale car il y aura moins de choses à penser et anticiper ; en allant plus vite en cuisine vous aurez plus de temps pour faire sereinement toutes les autres choses que vous avez à faire…. Y compris passer des moments agréables, avec votre famille une fois le repas préparé, par exemple !

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

L’aliment magique qui va vous dépanner ET apaiser votre charge mentale

La charge mentale, c’est quelque chose qui sollicite et use énormément le système nerveux. En naturopathie, on sait qu’il faut veiller à donner « le bon carburant » aux organes qui sont le plus en demande. Pour votre cerveau et donc votre charge mentale, il y a en particulier deux choses qui doivent vraiment se retrouver dans votre assiette : les omega-3 et le magnésium.

Et là, il y UN ALIMENT GENIAL qui va vous aider car il contient tout ce qui va bien ET EN PLUS il se conserve très bien et on peut l’emporter partout avec soi : les amandes !

Les amandes contre la charge mentale

Vous avez un petit creux ? Mangez quelques amandes : leurs protéines et leurs omega-3 vont vous aider à tenir jusqu’au repas suivant (surtout si ces amandes sont associées à un petit fruit frais ou à une boisson chaude)

Vous n’avez pas grand chose pour faire une entrée ? Une endive crue / quelques feuilles de salade et quelques amandes feront l’affaire.

Vous voulez un petit déjeuner qui vous apporte de l’énergie pour toute la matinée, sans coup de barre, et avec l’esprit le plus serein possible ? Tartinez de la purée d’amandes sur du pain complet et savourez cette petite gourmandise si bonne pour la santé. (non, ça ne fait pas grossir ! au contraire !)

 »

Gagnez du temps en amont de votre temps de préparation

Faire à manger plus rapidement c’est bien… mais la préparation des repas ne démarre pas au moment où vous ouvrez le frigo, vous le savez aussi bien que moi ! Avant cela, il faut remplir les placards… et ça, ça prend du temps et de l’énergie ! Sans compter la charge mentale importante que cela revêt : « il faut que j’achète ça, et pour le repas de dimanche il n’y a plus de ça, ah oui mais Julie n’aime pas ça, du coup qu’est ce que j’achète ? Ah et puis j’en suis où du stock de lessive ? Et est-ce qu’il reste du jus de pomme ? Il faudra que je vérifie en rentrant du travail »… Bref, vous m’avez comprise !

Pour vous libérer de cette charge mentale et donc faire les courses efficacement et sereinement , il y a des moyens très simples : je vous en parle dans mon article 7 astuces pour faire les courses efficacement.

Cet article bien-être anti charge mentale vous a plu ?

Partagez-le avec vos amies sur les réseaux sociaux pour qu’elle puissent aussi gagner du temps en cuisine et se libérer de leur charge mentale !

#madamepasdesoucis #gagnerdutemps #gagnerdutempsencuisine #chargementale #chargementalefemme #bienetre

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

12 commentaires

  1. Merci pour tout ces précieux conseils. Je vis en Allemagne depuis 10 ans et ici on se prend bien moins la tête. Tous les soirs, c’est tartinage avec pleins de bons pâtés végétarien ou non, du fromage et en plus des petits légumes fraîchement découpés. Pas d’entrée et pas de dessert. Le repas chaud est réservé pour les weekends et les repas de famille.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Ah c’est vrai qu’en Allemagne, certaines choses fonctionnent différemment. Le rythme de vie par exemple : sauf erreur, en Allemagne, on commence le travail tôt mais on finit aussi très tôt : c’est mal vu de partir tard du travail (contrairement à la France), et les enfants finissent l’école tôt aussi. Du coup, le repas du soir est moins perçu comme le « repas-de-famille-point-de-ralliement » de la famille car il y a du temps pour se voir le soir ! 😉
      La vie à l’allemande a des côtés très intéressants je trouve !

  2. Super article! C’est vrai que l’on se met parfois la pression à vouloir trop bien faire alors qu’un bon bol de crudité sur la table, ca fait toujours plaisir à voir! J’adore les amandes, j’en mange une petites poignées tous les jours vers 10h30 lorsque le petit creux se fait sentir et c’est reparti! Nous essayons de préparer un menu de la semaine car nous aimons manger varié et ça évite l’horrible question « Qu’est ce qu’on fait à manger ce soir? ». On prévoit TRÈS simple la semaine et un peu plus élaboré le week-end…

    1. Valérie Lehman a dit :

      C’est exactement ça : il faut faire SIMPLE 90 % du temps – pour autant, ça peut tout à fait être très bon ! Et le WE on réfléchit pour se faire un peu plus plaisir de manière élaborée ! 🙂

  3. Voilà des astuces que je vais m’empresser de mettre en place! Merci pour ces bons conseils! Je pratique déjà certaines de ces idées mais pour d’autres, j’avoue que j’y avais pensé…sans le pratiquer!!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis heureuse que cet article vous aide !

  4. Merci pour cet article bien complet ! Tu as tout dit 🙂 Ici on a une cuisine très petite alors on doit faire le plus minimal et efficace possible. Pou les courses alimentaires on se simplifie au max avec notre panier de fruits et de légumes de la semaîne. Ensuite on cuisine
    Les aliments frais, dans leur plus simple appareil.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis d’accord : moins on achète de produits transformés, mieux c’est pour la santé – et pour l’environnement ! La solution à nos difficultés du quotidien, c’est bien souvent la SIMPLICITE !! 😉

  5. Super tes astuces, il y en a plus d’une que je vais essayer !
    Je devrais surtout réorganiser mon plan de travail… car entre les pots de fleurs et les bricolages des enfants, pas toujours facile de trouver assez de place pour cuisiner 😀

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis contente que cet article t’ai donné des pistes pour simplifier ton quotidien

  6. Je n’arrive pas à passer au batch cooking.
    Par contre, c’est vrai que le bio permet d’éviter d’éplucher, et en plus comme bien dit dans l’article, tous les nutriments se trouvent souvent dans la peau ! Plus de crue, limite aussi de cuisiner. J’accommode également les reste avec de légumes avec du riz ou des pates par exemple, et on repart avec un repas minute sans jeter.
    Au fur et à mesure que je cuisine, je nettoie ce dont je me sers entre 2 choses.

    1. Valérie Lehman a dit :

      Le batch cooking au sens où on le voit partout, je n’y arrive pas non plus. 😉 Mais le « batch preparing » tel que je le propose, ça m’a changé la vie le jour où j’ai pris le pli, et à chaque fois que je le propose en consultation on me dit qu’effectivement c’est génial : cuire 800g de patate au lieu de 500 ça prend pas plus de temps, et quand c’est cuit, on n’a plus qu’à ouvrir le frigo et faire réchauffer vite fait pour se régaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :