Bien-être du corps

Comment arrêter le café ?

Comment arrêter le café

Ahh, le café…. Que ce soit par goût, par habitude de vie, ou habitude familiale, il fait partie intégrante de nos vies d’adultes ! C’est même parfois un vrai rituel social que d’aller prendre le café chez quelqu’un. Au delà des aspects gustatifs, le café a aussi des effets sur l’organisme, notamment pour accroître la vigilance. Je suis sûre qu’il vous est arrivé parfois d’avoir un coup de barre sur l’autoroute et de vous arrêter boire un café dans une station service pour mieux repartir en direction des vacances. Oui mais… pour certaines personnes, et dans certaines quantités, il est parfois nécessaire de « ralentir sur le kawa », voire d’arrêter complètement et c’est là tout la question que vous vous posez alors : comment arrêter le café ?

Pas de soucis, la solution est ici ! 😉

Madame Pas de Soucis vous présente comment arrêter le café

Faut-il arrêter le café ou juste diminuer les quantités ?

Ca c’est une bonne question. Malgré de nombreuses recherches, je n’ai pas de réponse claire à cette question… car boire du café apporte à la fois des bienfaits et des nuisances à l’organisme.

Déjà, l’effet du café et de la caféine dépend des gens : en fonction de leur corpulence, ou de leur capacité à éliminer la caféine de leur organisme, qui semble être génétique, l’impact de la caféine n’est pas le même.

Concernant les effets délétères du café sur la santé par ailleurs, toutes les études ne sont pas d’accord.  Par exemple, à la question classique  « le café est-il à éviter en cas d’hypertension », certaines études indiquent que oui, car le café augmenterait l’hypertension. D’autres disent au contraire que non, qu’il a un effet protecteur contre la tension.

Cependant, il y a des problématiques de santé où il est vraiment à écarter, là, il n’y a pas photo, et il faut vraiment passer à l’action et vous demander comment arrêter le café. Par exemple dans les cas suivants :

Dans tous les autres cas, si vous aaaaaaaaddddddddooooooooooooreeeeeeeeez le café, le conseil que je donne en consultation est d’être sur la « voie du milieu » comme on dit, et de le consommer avec modération, à raison de 1 à 2 cafés par jour max… enfin sous réserve que ce soient de bons cafés bien sûr !  😉

Comment arrêter le café alors ?

Comment arrêter le café me demandez-vous ? Tout dépend de la quantité que vous consommez quotidiennement !

Si vous buvez habituellement 1 à 2 cafés par jour en moyenne

Comment arrêter le café quand vous en buvez 1 à 2 tasses par jour

Si vous buvez mois de 3 cafés par jour, vous êtes parmi les consommateurs modérés. En ce qui vous concerne, la difficulté n’est pas tout à fait de savoir comment arrêter le café car ce n’est pas tellement le manque de caféine qui va vous embêter, c’est surtout les habitudes du quotidien que vous avez en ce moment qu’il va falloir changer, et qui risquent de vous demander un effort. Mais quand il faut, il faut !

Buvez… autre chose

Alors, la première chose que vous allez faire : c’est boire plus d’eau ! En effet, on boit souvent un café parce qu’on a soif et qu’on trouve ça plus « sympa » que de l’eau. Mais pour le corps, l’eau c’est capital : nous sommes constitués à plus de 70 % d’eau ! Donc pour moins avoir envie de café, buvez plus d’autre chose.

Quelle eau ? De préférence une eau faiblement minéralisées, type Mont-Roucous, Volvic et Evian. Au quotidien, on peut les consommer chaque jour sans risque pour l’organisme, contrairement aux eaux plus chargées en minéraux qui tirent sur le rein !

Comment arrêter le café ? En buvant plus d'eau déjà

Si vous avez froid et que vous voulez boire chaud, prenez une infusion ou un succédané de café, j’y reviens dans deux secondes.

Prenez un café avec les autres… sans boire de café 

Car ceci m’amène à mon deuxième point : l’habitude personnelle ou la dimension sociale d’une pause avec une tasse à la main.

Dans les entreprises par exemple, la pause café est importante : il y a une interaction humaine que ne remplacent pas les écrans ! Cela tisse du lien entre les gens et en particulier au sein d’une équipe de travail. C’est à la fois agréable de discuter avec ses collègues (qui peuvent même devenir de vrais amis !), mais sur le plan professionnel c’est aussi souvent ce qui fait la réussite d’un projet ! D’une part car quand un groupe se forme, il y a une dynamique plus forte que celle créée par la somme des individus pris séparément. D’autre part car on découvre des choses sur ce qui se passe en dehors de ce qu’on gère personnellement, et on peut détecter très tôt quelque chose qui pourrait amener un dysfonctionnement pour la réussite des actions en cours. Quand j’étais chef de projet, j’ai souvent appris au détour d’une pause café l’existence de certaines difficultés qui auraient pu vraiment faire planter mon projet si je ne l’avais pas appris suffisamment tôt !

Transformez votre pause café

Bref, tout ça pour dire qu’il est important que vous fassiez des pauses comme avant, sauf qu’au lieu de boire un café vous allez boire une autre boisson chaude. 

Quoi donc ?

  • Si vous aimez le goût du café et / ou que vous ne voulez pas qu’on remarque que vous avez arrêté le café (quand j’étais en début de grossesse, je faisais ça), prenez un succédané de café : des céréales torréfiées en boisson instantanée, type Yannoh ou Bambu. Vous en mettez une dose dans un mug, vous versez de l’eau chaude dessus comme pour un café instantané, et hop c’est fait ! Le côté torréfié sent le café, et la mousse beige rappelle fort celle de l’expresso. Ni vue, ni connue.

Pour remplacer le café, prenez du Yannoh ou du Bambu

  • Autre possibilité : prenez une infusion. Mélisse, verveine, menthe douce seront très bien. Un roïbos (aussi appelé thé rouge, mais ce n’est en fait pas du thé) est possible aussi bien sûr, mais vous ne prendrez rien qui contienne de la théine, en tous cas si c’est l’arrêt de la caféine qui vous motivait à arrêter le café ! Donc pas de thé vert / noir / blanc.

Buvez des infusions

Si vous buvez en général au moins 3 cafés par jour, voici comment arrêter le café

Comment arrêter le café quand on boit beaucoup de café

Bien sûr, comme pour les personnes qui boivent moins de 3 cafés par jour, il vous faudra boire plus d’eau et travailler sur la notion d’habitude de la pause-café à transformer (cf paragraphe précédent)

Cependant, au delà de 3 cafés par jour, le sevrage de caféine risque de se faire sentir ! Vous allez donc y aller progressivement.

Diminuez la caféine en jouant sur la quantité et la nature de l’excitant

La clé c’est de réduire votre nombre de cafés de manière progressive. Vous allez diminuer votre consommation quotidienne d’un café tous les  4 -5 jours.

Vous pouvez aussi temporairement consommer du thé à la place de certains cafés de la journée. Ajustez la quantité de théine grâce au temps d’infusion et à la nature du thé. Un thé vert est plus stimulant qu’un thé noir, et un thé noir peu infusé est lui aussi plus stimulant que le même thé noir infusé longtemps, dont les tanins vont diminuer l’effet booster.

Luttez contre les inconforts de l’arrêt de la caféine

Si vous voyez que vous commencez à avoir mal à la tête – cela peut se produire si le corps est habitué à sa dose de caféine et qu’il ne l’a plus tout à coup, buvez plus eau encore et testez un des autres moyens de faire passer un mal de tête que je vous ai donnés dans un précédent article. 

Début de mal de tête

Si vous avez un gros coup de barre, frottez-vous les surrénales pendant 5 minutes. C’est la zone dans le bas du dos qui est derrière vos dernières côtes.

Contre la fatigue du manque de caféine, frictionnez-vous les surrénales

Cela va relancer la production de cortisol, comme un petit coup de fouet qui se substitue temporairement à la caféine du café. Pour maximiser l’effet, à moins que vous soyez enceinte ou que vous allaitiez un enfant, vous pouvez appliquer 3 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire et 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre sur les surrénales avant de les frictionner. 

Le conseil bien-être en plus de Madame Pas de Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

Résolvez les problèmes masqués par le café

On prend parfois du café  parce qu’on sait qu’il va avoir un certain effet. Comme vous allez arrêter le café, il faut donc vous interroger sur ce que le café compensait chez vous, pour traiter ce sujet différemment.

  • Si vous preniez un café parce que vous avez un « coup de barre », la question est la suivante : pourquoi êtes-vous fatiguée ?
    • Si vous avez des difficultés de sommeil, cet article va vous aider à retrouver un sommeil récupérateur très rapidement.  Maintenant pour récupérer facilement, je vous invite à pratiquer 15 minutes de la relaxation qui s’appelle le training autogène de Schultz. Un nom un peu compliqué pour un petit temps de repos guidé qui va vous permettre de récupérer en 15 minutes comme une sieste de 45 minutes. 

Choisissez bien votre café

Si vous avez décidé de ralentir le café mais pas de l’arrêter complètement, il y a des choses importantes à avoir en tête pour bien choisir votre café.

D’abord, point fondamental, prenez-le bio ! Il y a en effet beaucoup de pesticides et d’herbicides d’utilisés dans les plantations de café, et ces produits on les retrouve forcément dans le produit fini.

Ensuite, vérifiez le degré de caféine de votre café. Cette quantité de principes actifs change en fonction de beaucoup de paramètres :  son utilisation (café filtre, expresso…), du distributeur (dans le cas des cafés prêts à consommer), de la nature du grain (l’arabica contient moins de caféine que le robusta), ou de la température à laquelle le café infuse. D’ailleurs sachez que « décaféiné » ne veut pas forcément dire « sans aucune caféine ». Plus de détails ici.

Et puis, pour plus de plaisir et d’effet, il faut qu’il soit le plus fraichement moulu possible. Le mieux est donc d’acheter du café en grains, et de le moudre avec un bon moulin à café juste avant de le faire infuser et donc de le boire. Car quitte à boire peu de café, il faut qu’il soit bon, vous n’êtes pas d’accord ? A défaut, essayez de prendre des paquets de café moulu qui sont vendus sous vide. Il y a aura plus d’arômes. 

moulin à café

Vigilances de naturopathe sur le café

Il y a de la caféine ailleurs que dans le café

Première chose : quand on boit moins de café, on est tentée de basculer sur une autre boisson pour se booster.  Ne faîtes pas cette erreur ! Si vous avez réduit le café à cause de la caféine, ne vous rabattez pas sur du thé (qui contient de la théine, cousine de la caféine) ni sur des sodas (au hasard des colas bourrés de sucre…. et de caféine !)

Le café est acidifiant

Et puis, le café contient de la caféine, oui bien sûr, mais il est aussi acidifiant et même un déca n’est pas forcément bon pour la santé pour certaines personnes dont l’organisme est acidifié avec les années. Or en naturopathie, on dit que la maladie a deux grandes causes possibles et une des deux (que je vois le plus en consultation), c’est un terrain acidifié.

Perdre ses cheveux est un signe de terrain acidifié

Comment on fait pour savoir si son organisme est acidifié? Si vous avez des cheveux secs / cassants / qui tombent, que vos ongles sont mous / se cassent / se dédoublent, que vos gencives saignent quand vous vous brossez les dents / sont sensibles au chaud ou au froid, si vous avez les varices / les jambes gonflées, si vous avez une maladie inflammatoire ou des maladies en « ite » (tendinites en particulier), que vous êtes stressée / à fleur de peau / que vous avez des insomnies, que vous avez facilement mal / que vous avez des douleurs articulaires type arthrose, que vous avez des problèmes de peau type eczéma / psoriasis, ou tout simplement que vous avez des brûlures d’estomac ou du reflux gastro-oesophagien (RGO), il y a 95 % de chances que votre organisme soit acidifié !

Agrumes

Pour en revenir à nos moutons, le café fait partie des aliments acidifiants que l’on consomme trop souvent. Si vous en consommez et que votre terrain est acidifié, il faut a minima que vous fassiez attention à ce que vos autres choix alimentaires soient le moins acidifiants possibles… Et là, je vous invite vraiment à aller voir un naturopathe bien formé pour qu’il puisse vous donner une liste exhaustive et aussi (et surtout) des alternatives alimentaires… car les habitudes « modernes » sont trèèèèèèèèèèès souvent acidifiantes.

J’en veux pour preuve le « petit déjeuner continental » qu’on voit dans tous les hôtels, et qui est le quotidien de la plupart des français : café (parfois avec du lait et du sucre blanc ou roux) + jus d’orange ou kiwi + pain blanc avec confiture / miel  ou viennoiseries + parfois un yaourt. 100 % des ingrédients que je viens de lister sont acidifiants ! Moi je sais que quand je vais en vacances et qu’à l’hôtel je trouve ça, 1- je pleure, 2- je mange car il n’y a rien d’autre et 3- j’ai des brûlures d’estomac dans l’heure qui suit – sauf si j’ai emporté avec moi ce qu’il faut, je vous parlerai de ça dans un prochain article !

En cas d’allaitement

On parlait de l’allaitement plus haut, et je vous conseillais d’éviter le café le plus possible. Attention cependant si vous allaitez : beaucoup de succédanés de café  contiennent de la chicorée… or la chicorée a tendance à freiner la lactation ! J’en parle en connaissance de cause : j’ai failli ne plus pouvoir allaiter mon fils à un moment donné car la quantité de lait que mes seins produisait s’était tout à coup nettement réduite…. alors que je venais de passer à la chicorée ! J’ai vite arrêté d’en prendre et ma lactation est repartie, ouf, car pour mois c’était trop tôt pour arrêter ma démarche d’allaitement de mon fils.

Vive le bien-être ! 🙂

Cet article bien-être vous a plu ?

Dîtes-moi en commentaire pour quelle raison vous buvez du café, qui risquerait de poser problème selon vous lors de votre sevrage !

#madamepasdesoucis #commentarreterlecafe #arreterlecafe #bienetre #sante #cafe #cafeine #dependanceaucafe

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

22 commentaires

  1. Moi qui suis un grand accroc au café cet article est juste génial, un très grand merci pour ces conseils et astuces

    1. Valérie Lehman a dit :

      C’est un vrai plaisir !
      Merci pour le commentaire ! 🙂

  2. Merci pour cet article très complet et plein d’astuces pratiques. J’ai appris plein de choses, et je me rends compte que je ne prends des cafés que pour le côté « social ». L’idée de le remplacer par des céréales torréfiées me plait beaucoup!

    1. Valérie Lehman a dit :

      Oui, les céréales torréfiées marchent super bien ! 🙂
      A tester ! 😉

  3. Je me suis totalement reconnue dans la description du terrain acidifiant. Je pense que je vais faire gaffe au café si j’observe mes habitudes du lundi au vendredi je dirais que je suis à 4 cafés par jour. Je vais suivre les conseils et diminuer voir arrêter !
    Merci pour cette prise de conscience

    1. Valérie Lehman a dit :

      Je suis heureuse d’avoir pu vous éclairer
      🙂

  4. Je confirme c’est possible d’arrêter le café 😉 ! Bon je n’en buvais que quelques-uns par jour mais je suis passée sans souci à la tisane, toute la journée. Merci pour cet article Madame Pas de soucis 🙂 !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Le passage à la tisane est une très bonne alternative, effectivement !
      🙂
      Bravo d’avoir pu vous libérer du café

  5. Cet article tombe à pic, je suis déjà à 2 cafés expresso et il est 10h 🙂 sachant que je vais en prendre encore 2 après manger, je me dis que c’est pas top. En effet, je sens que cela « acidifie » trop mon corps. Merci donc pour les conseils. J’avais tendance à remplacer par du thé… et là mauvaise idée finalement… Je vais essayer les autres solutions proposées. Merci

    1. Valérie Lehman a dit :

      Aaah, les petits cafés du matin…. le petit piège de début de journée !
      N’hésitez pas à revenir nous dire ce qu’auront donné vos tests de remplacement ! 🙂

  6. Super article qui tombe bien pour moi, je viens de réaliser que bien souvent je prends un café pour faire une pause , je vais essayer de prendre un verre d’eau aromatisée ou de tisane , cela sera surement bien mieux pour ma santé!

    1. Valérie Lehman a dit :

      « Toutes les deux heures, la pause s’impose »… 😉
      Mais pas besoin de café pour ça ! C’est du repos dont le corps a besoin. 🙂 Et de s’hydrater régulièrement, oui !

  7. Un article très intéressent qui tombe bien : mon mari essaie depuis plusieurs semaines de réduire sa consommation de café, je lui ai montré cet article et ça lui a donné de la motivation pour s’y mettre enfin !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Super ! Je suis contente d’avoir pu l’aider à se mobiliser !

  8. Un article très complet ! Merci ! Je ne pensais rien apprendre et au final, moi qui boit facilement 2 à 3 grands cafés par jour, je vais peut-être revoir certaines habitudes. Encore MERCI

    1. Valérie Lehman a dit :

      C’est un plaisir ! 🙂

  9. Super article, merci beaucoup ! J’envisage sérieusement de réduire ma consommation 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Heureuse d’avoir pu vous aider ! 🙂

  10. Oui, super article, très pertinent. C’est toujours le point d’achoppement des discussions de santé naturelle (je suis étudiante en herboristerie conseil et énergéticienne, spécialisée dans les maladies inflammatoires et problèmes de peau) : difficile d’arrêter le café…
    J’ai eu une idée l’autre fois pour une personne souffrant d’ulcère, et buvant plein de café. Ca vaut aussi pour toutes les personnes ayant des troubles gastriques et ne tolérant plus le café du coup… Si pas d’hypertension, remplacer 1 café / jour par un « café de réglisse » en utilisant la poudre de réglisse (vertus cicatrisantes de la muqueuse gatsrique, capacité de lutte contre helicobacter pylori, antispasmodique gastor-intestinale…) comme du café moulu. En cafetière à l’itaalienne, ou même en capuccino 🙂 sucrosité naturelle, amertume bien présente… un chouette ersatz, au moins un temps! et on peut varier les poudres végétales sur ce principe (bardane pour les problèmes d’eczéma, etc…) – à bientôt! Virginie de wHoUman

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour votre commentaire !
      Je suis d’accord sur les alternatives, et la réglisse peut être intéressante effectivement sauf en cas d’hypertension comme vous le soulignez !
      Après pour les problèmes d’estomac, ce que je préfère vraiment parmi les plantes c’est le bourgeon de figuier, j’en parle justement dans mon article sur les brûlures d’estomac. Radical pour soulager tout ça ! 🙂

  11. Article bourré de conseils super pertinents. N’étant pas une grande consommatrice (1 ou 2 par jour), je retiens néanmoins l’intérêt de diminuer ou interrompre la consommation lors de douleurs gastriques et de stress trop intense, et aussi des signes physiques qui m’indiqueraient une acidification du corps. Les alternatives citées sont intéressantes, et le côté social est bien souligné. merci pour cet article 🙏

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour votre commentaire, je suis heureuse qu’il vous ait plu !
      Pour les douleurs gastriques, j’ai justement rédigé un article dédié : https://madame-pas-de-soucis.fr/brulure-destomac-que-faire/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :