Quotidien facile

6 astuces pour bien vivre le changement d’heure

Deux fois par an depuis 1976 les français prennent leur montre pour changer d’heure. Bon, concrètement, il y a de moins en moins d’appareils pour lesquels le changement doit être fait à la main, mais il y a une « machine » qui a besoin d’un ajustement à chaque fois : VOUS… et par extension aussi bien sûr toute votre famille. Pour certaines personnes ce changement est très perturbant pour les jours qui suivent : fatigue, sensation de mal-être, coup de blues, difficulté d’endormissement, réveil difficile, maux de tête, impression d’être « vaseux/vaseuse »… les désagréments sont multiples. Comment bien vivre le changement d’heure alors ? Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente : bien vivre le changement d'heure

Bien gérer le passage à l’heure d’hiver

 

Bien gérer le passage à l'heure d'hiverLe dernier WE d’octobre, dans la nuit du samedi au dimanche, nous passons à l’heure d’hiver. Nous reculons nos montres d’une heure : à 3h il est alors 2h du matin. Cela vous sera très facile si vous êtes « du soir » (sous réserve que vous n’ayez pas un jeune enfant qui vous réveille à l’aube ! ), mais peut-être beaucoup moins si vous êtes « du matin ». Pour en savoir plus sur les chronotypes « du matin » et « du soir » et les difficultés de sommeil que l’on peut avoir selon qu’on est l’un ou l’autre,  je vous invite à lire mon article sur les insomnies !

Pour vous préparer à ce changement, voici quelques astuces :

  • couchez-vous 15 minutes plus tard jeudi, vendredi et samedi, ainsi vous n’aurez plus qu’1/4 d’heure de décalage le dimanche soir par rapport à votre heure endormissement : vous pourrez vous coucher à votre heure habituelle dimanche pour démarrer la semaine en douceur. 
  • si cela vous est difficile, à moins que vous soyez enceinte ou que vous allaitiez un enfant, allez voir votre pharmacien et demandez-lui un complément alimentaire à base de rhodiole. Vous en prendrez chaque jour  entre le jeudi et le dimanche, 30 minutes au moment du coucher Cette plante adaptogène aidera votre organisme à passer le cap en équilibrant en particulier vos neuro transmetteurs, qui vous aient à glisser vers le sommeil le soir ! Par exemple, « Phytostandard rhodiole », chez Pileje.
  • Si le soir vous avez un peu de mal à tenir et que le sommeil vous assaille, essayez de rester active : ne vous posez pas sur le canapé ! Faites du ménage, sortez marcher, ne vous emballez pas sous un plaid

Bien gérer le passage à l’heure d’été

Bien gérer le passage à l'heure d'étéLe dernier WE de mars, dans la nuit de samedi au dimanche, nous passons à l’heure d’été. Nous avançons nos montres d’une heure : à 1h il est alors 2h du matin. Cela vous sera très facile si vous êtes « du matin », mais peut-être beaucoup moins si vous êtes « du soir « 

  • pour l’heure du coucher, je vous invite à vous réguler progressivement, mais dans le contraire de l’automne. Couchez-vous donc 15 minutes plus tôt jeudi, vendredi et samedi, ainsi vous n’aurez plus qu’1/4 d’heure de décalage le dimanche soir par rapport à votre heure endormissement.  
  • si l’endormissement anticipé vous est difficile (typiquement si vous êtes du soir…)
    • pratiquez la « relaxation anti-fatigue », aussi appelée training autogène de Schultz,  dont je vous parlais dans mon article sur les insomnies, et que je vous remets juste en dessous. Vous allez voir : vous allez vous endormir sans vous en rendre compte, vous n’allez pas voir la fin de la vidéo !
    • si cela ne suffit pas, prenez un peu de mélatonine 20-30 minutes avant de vous coucher. Un excellent produit pour cela, que vous trouverez en magasin bio ou sur internet, est « Mélatonine » de Vitall+. Vigilance toutefois : si vous prenez un traitement (en particulier anti-dépresseur / anxiolytiques) ou si vous êtes atteinte de maladie chronique (maladie auto-immune, inflammatoire, épilepsie, asthme…) , demandez un avis médical (pharmacien et / ou médecin) par précaution avant de prendre de la mélatonine. Et évitez vraiment si vous êtes enceinte ou que vous allaitez un enfant.
  • s’il vous est difficile de vous lever après le changement d’heure :
    • le matin au réveil, frictionnez-vous les surrénales pendant 5 minutes. Cela va redéclencher la production de cortisol, votre « starter » du matin. Pour maximiser l’effet, à moins que vous soyez enceinte ou que vous allaitiez un enfant, vous pouvez appliquer 3 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire et 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre sur les surrénales avant de les frictionner 
    • allez voir votre pharmacien et demandez-lui un complément alimentaire à base d’éleuthérocoque (eleutherococcus senticosus, aussi appelé Gingeng Sibérien), à moins que vous ne soyez atteinte d’une maladie auto-immune, que vous soyez enceinte ou que que vous allaitiez un enfant. Vous en prendrez chaque jour entre le dimanche du changement d’heure et le samedi qui suit, 30 minutes avant le petit déjeuner. Cette plante adaptogène aidera votre organisme à passer le cap en équilibrant en particulier vos neuro transmetteurs pour vous aider démarrer le matin.
    • Vous pouvez compléter avec de la réglisseGlycyrrhiza glabra L.  (sauf en cas d’hypertension, de grossesse ou d’allaitement), qui va aussi vous aider à avoir votre pic de cortisol du matin, celui qui vous aide à « passer la première ». Par exemple, « Phytostandard réglisse », de Pileje, à demander en pharmacie

Le conseil en plus de Madame Pas-de-Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggère

Mettez le bon carburant dans votre « moteur »

Pour aider votre système nerveux pour qu’il passe ce cap plus facilement, fournissez-lui des vitamines du groupe B, en particulier de la B1 et de la B6, du magnésium, et des omega-3, des « bonnes huiles ».

Pour cela vous avez deux possibilités (l’une n’excluant pas l’autre si vous êtes très fatiguée et / ou stressée )

  • Soit vous passez par l’alimentation :
    • pour les vitamines B, vous veillerez à avoir chaque jour des légumes et des fruits qui soient crus. En complément, vous pouvez saupoudrer vos assiettes de germe de blé, à raison d’une bonne cuiller à soupe par personne, 1 ou 2 fois par jour
    • pour le magnésium, mangez chaque jours des amandes / noix / noisettes. Le germe de blé que l’on vient de voir en contient aussi
    • pour les omega-3 : la meilleure solution est de manger tout simplement du poisson 3 fois par semaine au moins, le moins cuit possible car ces bonnes huiles sont dégradées sous l’effet de la chaleur. L’idéal est donc le poisson cru (un ptit restau japonais ça vous dit ?). Les amandes / noix / noisettes en sont riches aussi : n’hésitez pas
  • Soit vous passez par des compléments alimentaires. Dans ce cas, allez voir votre pharmacien pour qu’il vous conseille un produit le plus adapté pour vous. Par exemple :
    • Pour les omega-3 : « Omegabiane DHA », de la marque Pilèje
    • Pour les vitamines et les minéraux : « Ergymag » de la marque Nutergia

Veillez à faire le plein de ce bon carburant pendant 3 semaines : si vous avez du mal à changer d’heure, c’est que votre organisme a du mal à gérer les changements…. Et des changements, il y en a tous les jours un sacré nombre qu’il faut absorber ! Votre quotidien en sera donc de manière générale bien plus confortable !

Bonne nuit !!

#acteurdevotresante #madamepasdesoucis #changementdheure

Vous avez apprécié cet article ?

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le livre 

"Apaisez votre charge mentale et retrouvez du temps pour l'important"