Quotidien facile

La trousse à pharmacie de voyage idéale

Trousse à pharmacie de voyage

Partir en vacances et enfin souffler, on attend ça toute l’année, mais avant d’en profiter pleinement il y a beaucoup de choses à prévoir et à mettre dans les valises, surtout quand on a des enfants. Parmi les choses auxquelles on pense trop tard, il y a la trousse à pharmacie de voyage.

Je vais vous donner plein de conseils et astuces dans cet article, vous allez voir. Vous n’emporterez pas 100% de ce que je vous liste ici,  mais vous saurez ce que vous pourrez emporter ce qui est important pour votre contexte de santé à vous. 

Alors, vous voulez que tout se passe bien pour ces vacances qui démarrent ? Pas de soucis, la solution est ici !

Madame Pas de Soucis vous présente

Le minimum vital : la trousse de première urgence

Constituez-vous une bonne trousse à pharmacie de voyage

Les accessoires de base de la trousse à pharmacie de voyage

Vous trouverez ici les fondamentaux : les contenants et le matériel de base

Ayez des petits contenants hermétiques pour transporter les éléments de votre trousse à pharmacie de voyage

Le petit matériel d’urgence

En cas de petite blessure, il faut pouvoir agir. Vous mettrez donc dans votre trousse à pharmacie de voyage fraichement constituée :

Des pansements, l'incontournable de la trousse à pharmacie de voyage

  • Un antiseptique (à base de chlorhexidine, ou de bétadine), si possible en unidoses ou en compresses imprégnées
  • Des compresses stériles  (10 suffisent)
  • Une poudre ou une pommade hémostatiques, surtout si vous êtes sous anti-coagulant (type poudre Coalgan  ou en pansement hémostatique )
  • Des bandelettes adhésives de suture type Steristrip
  • Une bande de crêpe velpeau pour les bandages, et du sparadrap pour faire tenir la bande une fois posée
  • Des pansements classiques à découper  – comme ça quelle que soit la taille du bobo, vous avez la bonne taille de pansement !  Ex : les pansements Urgo en bande à découper
  • Des pansements pour soulager les ampoules de vos petits petons qui vont beaucoup marcher (au moins pour vos talons ), type Compeed

En cas de fièvre

Où qu’on soit, et surtout en voyage, on n’est jamais à l’abri d’attraper une petite maladie virale, qui va quasi à coup sur vous donner de la fièvre : il faut donc surveiller ça ! Vous ajouterez donc simplement 2 choses dans votre petite trousse à pharmacie de voyage : 

Dans votre trousse pharmacie de voyage, ayez un thermomètre

  • Un thermomètre pour vérifier si vous avez de la fièvre, et surtout à combien elle monte
  • Du paracétamol : je vous suggère de le prendre en version orodispersible (ex : Doliprane Oro) pour pouvoir prendre votre comprimé même si vous n’avez pas d’eau avec vous pour le mettre à dissoudre dans un verre (vous le laisserez fondre sous la langue : pratique quand on est en vadrouille). Pour les tout-petits, votre pédiatre vous a déjà certainement prescrit du paracétamol en suppositoire ou en sirop, à donner à bébé à la pipette. Vous utiliserez le paracétamol en cas :
    • de douleur importante
    • de fièvre importante.  J’insiste – pour votre bien – sur la notion de fièvre importante. En effet, la fièvre a un rôle capital pour lutter contre les maladies infectieuses, il ne faut donc pas la faire baisser trop vite ! Elle est en effet là pour détruire le virus ou la bactérie qui vous rend malade ! Si vous prenez du paracétamol tout de suite pour faire baisser la fièvre, vous serez malade plus longtemps ou plus fortement, car  vous retirez à votre corps un moyen de lutter contre la maladie.  Prendre du paracétamol ne fait pas guérir de sa maladie, au contraire. Il y a cependant une limite de température au delà de laquelle votre corps va mal supporter la température ( il y a risque de convulsion, surtout chez les enfants) et c’est pour ça qu’il faut avoir du paracétamol avec soi : pour un enfant de moins de 6 ans, je vous suggère de faire baisser la fièvre si elle est plus importante que 38,5°C. Au delà de 6 ans, c’est au delà de 39,5°C qu’il faut chercher à faire baisser la fièvre. D’où l’importance d’avoir un thermomètre avec soi ! Bien sûr en complément, s’il y a de la fièvre il faudra bien boire !

Les bobos de la peau à prévoir dans votre trousse à pharmacie de voyage

Dans votre trousse à pharmacie de voyage, le soin de la peau doit être très présent car vous allez être beaucoup plus dehors et c’est votre peau qui va souffrir en premier.

Contre la sècheresse de la peau

Ayez un baume à lèvres dans votre sac à main ou votre trousse à pharmacie de voyageLe vent, le froid, le soleil vont vous dessécher la peau. Donc, pendant vos vacances, buvez bien ET prenez-soin de votre peau avec ces deux éléments – que vous mettrez dans votre sac à main plutôt que dans votre trousse à pharmacie de voyage d’ailleurs :

  • une crème hydratante pour les mains, et une pour le visage. Je vous suggère celle-ci, qui est très bien à la fois pour les mains et pour visage en préparation de base avant crème solaire
  • un bon baume à lèvres pour éviter d’avoir les lèvres gercées

Contre les coups de soleil

Attention au soleil pendant votre voyage

Ahh, les vacances… Qu’on soit au bord de la mer ou à la montage, en général, on recherche le soleil, pas vrai ? Mais comme le reste de l’année on est plutôt en intérieur, il faut être vigilante et ne pas vous exposer au soleil n’importe comment quand c’est les vacances ! Moi en tous cas, tous les ans je sais que j’ai tendance à me faire avoir : en début de vacances, je suis tellement contente de pouvoir souffler et de me dire que je vais enfin bronzer un peu et ne plus ressembler à un cacher d’aspirine que j’abuse un peu du soleil… Alors je m’incite moi-même à penser à tout ce qui suit quand je prépare ma valise.

Evitez les coups de soleil

Maman et enfant sur la plageBon déjà la base quand on part au soleil c’est de protéger pour éviter les coups de soleil. Vous emporterez donc avec vous :

  • un chapeau ou une casquette ayant un protège nuque intégré
  • des lunettes de soleil avec une bonne protection : catégorie 3 pour le bord de mer, catégorie 4 pour la montagne (attention : avec une catégorie 4 vous ne pourrez pas conduire avec)
  • des T-shirts à manches longues en coton, blancs
  • un t-shirt anti UV pour la plage / le bord de mer (surtout pour les enfants !)
  • de la crème solaire

Soulagez vos coups de soleil

Coup de soleil

Si d’aventure vous vous faisiez piéger par le soleil (ce qui arrive souvent quand on a envie de profiter au max des vacances pour bronzer mais qu’on a une peau de blonde ou de rousse – comme moi ), vous veillerez à avoir dans votre trousse à pharmacie de voyage les éléments suivants.

En cas de petit coup de soleil
  • pour les enfants quel que soit l’âge (ou pour vous si vous préférez !) , vous tamponnerez doucement un peu d’eau florale de lavande fine (lavandula angustifolia) avec un mouchoir, ou mieux si vous avez pu emporter tout le flacon vous vaporiserez cette eau florale directement sur le petit coup de soleil
  • pour les enfants à partir de 3 ans ou pour les adultes : vous appliquerez ensuite une noisette de gel d’aloe vera sur le coup de soleil et masserez du bout du doigt jusqu’à pénétration
En cas de gros coup de soleil

Bon là vous avez abusé du soleil c’est sûr ! Mais parfois on est en balade et on ne se rend pas compte que ça cogne… c’est le soir qu’on rentre sur son lieu de villégiature et qu’on a l’impression d’être phosphorescente dans le noir tellement on chauffe, c’est pas vrai ?

Ayez de la Biafine dans votre trousse à pharmacie de voyageJe me souviens quand j’étais enceinte de mon fils, je suis partie en Corse (magnifique région d’ailleurs, je vous conseille !), et il faisait CHAUD, alors nous passions beaucoup de temps dans l’eau, et notamment j’ai adoré faire du snorkeling. Vous savez, on met un tuba, un masque, des palmes, et hop on se laisse flotter dans l’eau en regardant les petits poissons. Parfait quand on a un bon bidon de femme enceinte, on est toute légère et on est au frais… enfin ça c’est ce que je croyais ! Car je ne me suis pas rendue compte qu’à avoir la tête un peu sous l’eau pour voir le fond de la mer, j’avais les fesses qui dépassaient de l’eau !… Je peux vous dire que je me souviens encore du rouge incandescent de mes fesses le soir, et de la douleur qui allait avec. (j’ai failli vous mettre la photo souvenir, mais je me suis dit que votre imagination suffirait !)

Dans ces cas là, il n’y a pas photo pour ce genre de gros coup de soleil, il faut avoir avec vous dans votre trousse à pharmacie de voyage :

  • soit du tulle gras que vous mettrez directement sur le coup de soleil, que vous recouvrirez d’une compresse  et que vous maintiendrez avec du sparadrap
  • soit de la Biafine (si la brûlure est plus grande qu’une compresse – ce qui était mon cas le soir de ma journée de snorkeling je peux vous le dire, et j’étais bien contente de l’avoir prise avec moi !)

Ce qu’il faut avoir dans votre trousse à pharmacie de voyage contre les piqures

Qui dit vacances dit souvent bêbêtes qui piquent, dont on se passerait bien. Voici quelques éléments à intégrer dans votre trousse à pharmacie de voyage, qui vont vous aider à gérer ça

Protégez vous des piqures d'insectes

Contre les moustiques, bon déjà je vous suggère d’avoir plutôt des vêtements qui vous couvrent bien, mais qui soint légers pour ne pas avoir trop chaud, type chemisier à manches longues, en lin. Mais pour en revenir à notre trousse à pharmacie de voyage, je vous suggère d’avoir avec vous :

  • des huiles essentielles qui repoussent les moustiques comme ce mélange très complet.  Vous en mettrez 2-3 gouttes sur vos vêtements (ex : manches ou bas du pyjama). 
  •  de l’eau florale de lavande vraie à appliquer sur les boutons que vous auriez tout de même eus, en tamponnant avec un petit mouchoir – ou en pulvérisant si vous avez pu emporter le flacon complet. En complément, si vous avez une peau à moustiques et que les démangeaisons des piqures sont un enfer pour vous tous les ans, je vous suggère d’avoir avec vous un petit Zap-it. Ca peut paraitre bizarre, mais ça marche ! On « zappe » chaque bouton qui démange, et hop la démangeaison disparait !

Contre les piques d'abeilleContre les piqures d’abeille / guêpe / méduse : ayez de l’huile essentielle de lavande aspic (lavandula latifolia) –à partir de 8 ans, sauf femmes enceintes ou qui allaitent. Ce petit roll-on en contient et son format très pratique en fait un élément facile à transporter, dans la trousse à pharmacie de voyage ou dans votre sac à main.  Pour les personnes qui ne peuvent utiliser cette huile essentielle, basculez sur de l’huile essentielle de lavande vraie / fine (lavandula angustifolia)

Pince à tique retirant une tiqueSi vous allez dans une région à tiques, vous devez faire attention à ne pas vous faire piquer, car vous risquez d’attraper la maladie de Lyme.  Lors de vos promenades, en particulier en forêt, vous porterez donc des vêtements bien couvrants, et il sera nécessaire d’avoir dans votre trousse à pharmacie de voyage:

 

En cas de troubles digestifs, voici ce qu’il faut avoir dans votre trousse à pharmacie de voyage

Trouble digestif en voyage

  • Contre les brûlures d’estomac pendant le voyage, et le reflux gastro-oesophagien (le fameux RGO) : ayez des  sachets  de mélisse pour faire des infusions. Très adapté aussi pour les enfants !
  • En cas de diarrhée / tourista :
    • vous prendrez – tant que les symptômes persistent – 3 à 6 gélules de charbon végétal activé par jour, en fonction de votre degré de trouble digestif.
      • Attention : le charbon doit être pris à au moins 2 heures de tout médicament – y compris pilule contraceptive, sinon il va en absorber les principes actifs.
      • Pour les plus jeunes qui ne peuvent avaler de gélules (6 ans souvent), vous pouvez ouvrir une ou deux gélules et les mettre dans un petit peu d’eau… c’est efficace mais ce n’est pas bon, je vous préviens… et attention ça tâche le charbon !
    • Si la diarrhée est vraiment très importante (surtout  pour les jeunes enfants), vous aurez avec vous 1 ou 2 sachets de réhydratation orale (SRO). A diluer dans de l’eau propre.
    • En parlant d’eau propre, si vous voyagez à l’étranger, ne buvez que de l’eau en bouteille  ! Si ce n’est pas possible, a minima filtrez votre eau avec de l’argile verte . Pour le transport, vous mettrez votre argile dans un petit sac en plastique qui ferme bien plutôt que dans une boîte en métal – l’argile n’aime pas les métaux. Pour la préparation, vous prendrez avec un ustensile en bois ou en plastique l’équivalent d’1 cuiller à soupe bombée d’argile et vous la mettrez dans 1 l d’eau, puis mélangerez bien et laisserez reposer. Quand l’argile aura décanté et se sera déposée au fond, vous pourrez boire l’eau qui surnage, elle est propre ! Vous pouvez aussi vous équiper de pastilles de purifications de l’eau si vous êtes vraiment en mode baroudeur !
  • En cas de nausée / mal des transports : vous aurez avec vous un flacon d’huile essentielle de menthe poivrée, dont vous mettrez simplement 1 -2 gouttes sur un mouchoir, et que vous respirerez en respirant par le nez. Vous pouvez renforcer l’effet antiémétique en rajoutant de l’huile essentielle de gingembre sur le mouchoir pour le respirer – 1 goutte suffit. Attention ces  huiles sont très fortes ! Ne vous touchez pas le visage avec, et lavez-vous les main après utilisation si vous en avez mis dessus. Pour les enfants : leur faire boire une  infusion verveine – menthe va les aider à digérer 
  • En cas de spasmes intestinaux : vous prendrez là encore une infusion de mélisse 
  • Si la digestion est difficile (repas trop riche / trop gras / trop nouveau pour vous) :  ce mélange de plantes digestives va vous aider : 1 comprimé après chaque repas compliqué. (1/2 comprimé pour un enfant)
  • En cas de ballonnements : infusion de mélisse , ou charbon végétal activé (attention, le charbon ralentit le transit et doit être pris à distance de 2h au moins des médicaments!)
  •  En cas de constipation : je vous invite à lire mon article très détaillé sur ce qui peut être fait facilement ! 😉

Les petites infections des vacances

femme qui se mouche

  • Contre les débuts de rhume ou d’Infections ORL au sens large :
    • vous prendrez des plantes comme le sureau ou l’échinacée : ce mélange par exemple va aider toute la famille, à partir de 6 ans.
    • vous associerez cela à des probiotiques : je vous conseille le produit « probiotique 10M » de la marque Pediakid qui contient en plus du zinc, qui est un oligo-élément très important pour l’immunité. Ce probiotique va pour les enfants à partir de 2 ans, mais peut convenir aussi à un adulte en vadrouille,
  • En cas de tendance à avoir des cystites (des infections urinaires) pendant vos voyages : emportez 5-6 gélules de busserole  et  ou de bruyère pour enrayer ça au plus vite – et buvez bien. Vous trouverez peut-être sur place aussi du jus de cranberry ?
  • Pour les yeux et les petits début de conjonctivite : ayez du sérum physiologique en unidose pour rincer l’œil,  et un petit collyre pour soulager ensuite l’irritation
  • En cas de risque de caries / douleurs dentaire, bon clairement là il faut aller voir un dentiste assez rapidement, mais dans un premier temp vous pouvez faire ce qui suit, cela va un peu vous soulager.  Appliquez avec un coton-tige 1-2 gouttes d‘huile essentielle de clou de girofle sur la dent / gencive endolorie – à partir de 6 ans.

Quand la tête ne veut pas partir en vacances

Femme ayant une insomnie

Quand on part en vacances, il est assez classique que les multiples changements nous perturbe plus qu’on ne voudrait, et ça, ça ruine un peu le voyage. Voici donc comment faire :

  • Pour éviter les insomnies :
    • emportez des boules quies / des bouchons anti-bruit, et un masque de nuit bien opaque (vous les avez aussi dans le pack de voyage qui inclut un oreiller gonflable, dont je parle plus loin)
    • emportez quelques sachets d’infusion de tilleul pour boire avant de vous coucher (dans peu d’eau, sinon vous allez avoir besoin de vous re-lever la nuit pour aller faire pipi !)
    • ayez avec vous dans votre trousse à pharmacie de voyage de l’huile essentielle de lavande vraie (lavandula angustifolia) dont vous mettre 1 ou 2 gouttes sur votre oreiller ou sur un mouchoir près de l’oreiller pour favoriser le sommeil. Cela marche aussi très bien pour les enfants 
  • Si l’insomnie est là, prenez du rescue nuit sans alcool. Ce sont des granules sans alcool à laisser fondre sous la langue : vous en prendrez 4-5 au moment du coucher, ou au moment du réveil nocturne. Cela marche aussi très bien pour les enfants : s’ils sont trop jeunes pour laisser fondre sous la langue, faîtes fondre dans un fond d’eau et faîtes-leur boire ça (c’est sucré, il boiront sans problème)
  • En cas d’inquiétude par rapport à votre voyage, je vous suggère là encore de prendre des infusions de mélisse, et si ça ne suffit pas ayez avec vous quelques gélules de rhodiole. Cette plante adaptogène vous permettra de faire baisser la pression dans la « cocotte-minute » qu’est votre tête la nuit 😉
  • Si vous avez une peur importante en lien avec vos vacances, par exemple si vous avez peur de prendre l’avion, il y a un complément alimentaire qui va vraiment beaucoup vous aider, c’est le « Rescue remedy« , qu’on appelle aussi « remède de secours ». C’est un mélange de fleurs mis au point par le Dr Bach dans les années 1930, et qui est vraiment ciblé stress et peurs intenses. Vous en verserez la moitié du flacon dans ½ litre d’eau, et vous boirez cette préparation tout au long de la 1/2journée qui précède l’événement anxiogène. Vous allez voir que vous allez bien mieux gérer ! Attention, le rescue classique contient de l’alcool, mais il existe aussi des versions  sans alcool pour les enfants ou en temps de grossesse / d’allaitement.
  • En cas de maux de tête : vous aurez simplement besoin d’un peu d’huile essentielle de menthe poivrée – sauf grossesse et allaitement et pas avant 6 ans. Vous en mettrez simplement une trace sur votre index, et appliquerez sur la zone du front qui vous fait mal. Attention, cette huile est vraiment très forte ! Il faut en mettre vraiment juste une trace, sinon vous allez vraiment avoir très froid au front ! Comment faire pour prendre juste une trace ? Il vous suffit d’ouvrir le bouchon du flacon, mettre votre index sur le compte goutte, renverser le flacon tout en maintenant bien votre doigt appuyé, puis remettre le flacon dans le bon sens. Retirez votre index : la trace y est, plus qu’à appliquer.

Des vacances trop énergiques ?

Courbatures aux cuisses

Vous avez tellement marché pour profiter de votre voyage que vous êtes fourbue ? Je vous suggère contre les courbatures d’avoir du baume du tigre blanc, et d’en appliquer sur les zones douloureuses en fin de journée (pour adultes – hors grossesse et allaitement – et enfants de plus de 12 ans seulement)

Sinon :

  • ayez un peu d’huile d’amande douce pour masser vos muscles endoloris 
  • demandez à votre pharmacien de l’arnica 9CH en homéopathie. Efficace et facile à emporter ! Voyez avec lui si la posologie classique vous convient : 3 granules 3 fois par jour tant que douleur, à faire fondre sous la langue, loin du café et de toute prise de menthe y compris celle du dentifrice

Les inconforts dus au voyage lui-même

avion sur le point de décoller

Si vous avez tendance à avoir les jambes lourdes pendant le voyage (en avion en particulier), votre médecin vous a probablement prescrit des bas de contention : mettez-les ! En complément, je vous suggère de ne pas retirer vos chaussures pendant le trajet, et de marcher le plus possible dans les couloirs (toutes les 45 minutes au max). Une fois arrivée à destination, je vous suggère de pratiquer la douche écossaise telle que je vous l’ai expliquée dans cet  article.

Pour le confort du voyage et pouvoir vous reposer au mieux,  ayez un oreiller de voyage gonflable bien confortable pour dormir, des boules quies, et un masque de nuit

Si vous subissez le jet-lag, autrement dit si le décalage horaire vous affecte beaucoup et que nous n’arrivez pas à vous endormir à cause du changement de fuseau horaire, ayez de la mélatonine dans votre trousse à pharmacie de voyage. Vous en prendrez 30 minutes avant l’heure du coucher, et hop au dodo.

Pour aller plus loin

Le conseil en plus de Madame Pas-de-Soucis

Madame Pas de Soucis vous suggèreVoilà, on a fait le tour, avec tout ça vous êtes parée ! 

Pour fignoler  encore votre préparation, vous pouvez penser aussi  à : 

  • faire un tour chez le dentiste  avant votre départ
  • faire un tour chez l’ostéopathe 2-3 semaines avant vos vacances
  • préparez votre peau 5 semaines avant votre départ
  • commander votre carte d’assurance maladie européenne
  • vérifier vos assurances pour connaitre les modalités de rapatriement en France si vous êtes à l’étranger
  • vérifier avec votre banque les modalités de mise en opposition de vos moyens de paiement si jamais on vous volait votre portefeuille pendant les vacances (pour l’avoir déjà vécu, ça ruine pas mal les vacances !)
  • vérifier avec votre opérateur téléphonique les modalités de blocage de votre carte SIM si on vous volait votre téléphone portable (oui je sais c’est pas drôle d’y penser, mais c’est encore moins drôle d’y être confrontée !)
  • si vous suivez un traitement médical spécifique (y compris pilule contraceptive), pensez bien à emporter ce qu’il faut, et une copie des ordonnances en cas de besoin
  • si vous avez des lentilles de contact : faites le plein avant de partir, ainsi que de produits de nettoyage. Si vous portez des lunettes : ayez deux paires avec vous, une sur vous et une dans votre valise

Pour terminer, pensez bien à emporter  votre passeport/ carte d’identité, votre carte d’assurance maladie, votre carte de mutuelle et vos billets ! Et bonnes vacances !  🙂

Cet article vous a plu?

Vous êtes libre d’ajouter un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé !

#madamepasdesoucis #troussedesecours #trousseapharmaciedevoyage #acteurdevotresante #naturopathie 

Cet article vous a plu ? Vous êtes libre de le partager ! ;-)

10 commentaires

  1. Article très très complet. Je me rends compte que j’ai presque tout mais dans un gros sac, donc chaque fois que je veux quelque chose je dois presque retourner le sac au sol. Je retiens les sacs congélation pour mettre par thématique 😘

    1. Valérie Lehman a dit :

      Heureuse d’avoir pu vous donner de nouvelles idées !

  2. Merci pour ce rappel très complet ! Je vais avoir un bébé cet été, qu’est-ce que vous me conseillez pour repousser les moustiques sachant que les HE et anti-moustiques du commerce ne sont pas recommandés ? Merci 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Bonjour,
      Pour repousser les moustiques sans produit puissant (naturel ou chimique), il ne reste qu’une solution mais très efficace : la moustiquaire ! Ca coûte très peu cher, ça prend très peu de place (on peut en faire une avec juste du tissu à moustiquaire au mètre, qu’on plie et qu’on met dans sa valise), et on peut la placer soit au dessus du lit de bébé, soit au dessus du transat.
      Je vous souhaite une belle rencontre avec bébé très bientôt alors ! 😉

  3. Article très intéressant et bien complet! Je ne risque pas d’oublier quelque chose. Super idée ces petites boites métalliques et le Zap-it je ne connaissais pas, je vais essayer !

    1. Valérie Lehman a dit :

      Heureuse d’avoir pu vous donner des idées pour passer de bonnes vacances !

  4. C’est très complet merci pour toutes ces astuces !

    1. Valérie Lehman a dit :

      À votre service ! 🙂

  5. Très bien fait cet article ! Je rentre de vacances… demain ! Mais la prochaine fois j’en ferai bon usage ! Merci pour tous ces précieux conseils ! 🙂

    1. Valérie Lehman a dit :

      Merci pour ce commentaire ! Vivement les prochaines vacances ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le livre 

"Apaisez votre charge mentale et retrouvez du temps pour l'important"

%d blogueurs aiment cette page :