Vous courez partout tout le temps pour vous occuper des enfants et qu’ils soient à l’heure partout, avec tout ce dont ils ont besoin. Crèche, école, périscolaire, activités sportives. Il faut penser à préparer les affaires, et vous organiser pour déposer / aller chercher les petits.

A la maison vous êtes au four et au moulin : rangement, ménage, lessive, repassage.

Il y a la préparation des repas à gérer aussi : les idées de menu à trouver, les courses à faire – et à ranger… et les plats à préparer le plus vite possible pour que les enfants se couchent pas trop tard.

Il y a aussi les factures qu’il faut penser à payer, les RDV chez le médecin à anticiper 6 mois à l’avance, les goûters d’anniversaire – et les cadeaux – à prévoir.

Avec tout ça, votre to-do list est longue comme le bras et vous avez bien du mal à la réduire malgré tous vos efforts : dès que vous vous offrez le plaisir de rayer un élément de la liste, 2 se rajoutent… Et vous avez parfois le sentiment d’être submergée par tout ce que vous avez à faire ! Vous ne savez plus par quel bout prendre les choses.

Vous culpabilisez et vous demandez comment font les autres mamans, celles qui y arrivent.

Le soir vous êtes frustrée de n’avoir pas pu tout faire malgré toute l’énergie et l’amour que vous y avez mis. Vous êtes stressée à l’idée de devoir finir le lendemain – en plus du reste, et cela peut même vous trotter dans la tête et vous pourrir la nuit… Alors que vous êtes sur les genoux de vous être donnée à fond et que vous auriez bien besoin de récupérer !

Frustrant ? Oh que oui !

Fréquent ? Oui aussi !

Anormal ? Ah là par contre, non ! Vous n’êtes pas une professionnelle de l’organisation. Et quand bien même vous le seriez vous n’avez pas étudié pendant des années l’optimisation des process de la vie de famille comme j’ai pu le faire.

C’est pour ça que, pour vous aider, je vous ai listé les 10 erreurs qui font perdre du temps, que les mamans organisées ne commettent pas.

Car la première étape c’est d’identifier les habitudes qui vous desservent, pour progressivement les remplacer par de nouvelles habitudes qui vont, elles, vous soulager : avoir moins de pression pour vous gérer vos tâches de la maison, et plus de temps pour souffler.